Toulouse 2008 : Les approximations de Pierre Cohen !

Publié le par A.P.ré.



Nous connaissons tous le bilan désastreux de Pierre Cohen en matière de logements sociaux à Ramonville : la commune atteint péniblement 12.5% de logements sociaux contre 20% demandés par l'Etat.

Un résultat plutôt déconcertant quand on sait que Pierre Cohen est maire de Ramonville depuis 19 ans !

Malgré ça, Pierre Cohen ose faire des logements sociaux un des points forts de sa campagne. Comme on peut le voir sur l'image ci-dessous, il propose de construire 25% de logements sociaux parmi les futures constructions s'il est élu.



undefinedphoto : les jeunes pour Pierre Cohen


Malheureusement pour lui, Jean-Luc Moudenc, l'actuel maire de Toulouse, impose 30% de logements sociaux parmi les logements neufs depuis déjà 3 ans.

Pierre Cohen n'est visiblement pas au fait de l'actualité de la ville rose. C'est pourtant dans cette ville qu'il se présente aux futures élections municipales et non dans sa chère commune de Ramonville où il réside encore.

Beaucoup d'approximations qui prêteraient à sourire si la candidature en question ne concernait pas une métropole de plus de 400 000 habitants ...

Publié dans Toulouse 2008

Commenter cet article

Xav. 19/02/2008 22:52

Toulouse y est presque avec 18.6%, maintenant je n'ai pas la proportion des sous catégories.

Pour Muret, vous remarquerez que je les cite souvent en exemple dans mes articles.

Muret est un modèle de gestion municipale, très peu d'endettement, beaucoup d'investissements, pas trop d'impôts et malgré tout des logements sociaux, un centre ville agréable, des complexes sportifs superbes pour ce que j'en ai vus etc etc

Cette ville mérite largement un article sur ce blog, nous essaierons de rétablir cette injustice les jours prochains ;-)

Benoît L. 19/02/2008 22:39

Je confirme le commentaire de Cylla.

Les 30% ne concernent que les ZAC.
L'obligation est de 20% pour les opérations de plus de 3000 m² SHON (barre assez haute), soit plus ou moins 40 logemments.

Il existe effectivement plusieurs types de "logements sociaux" :
- les PLAI (insertion), ceux que pas grand monde ne veux
- les PLUS, à peu près 5,5 € /m² pour le loyer
- les PLS, au moins 8/10€ / m², inaccessibles pour beaucoup.

Ces dernières années, les PLS représentaient 1/3 des "logements sociaux" construits.
Ce taux était encore plus important sur le Grand Toulouse qui en 2007 a décidé de n'autoriser que 25 % de PLS (pas tout à fait réussi).
Si bien que la Fondation Abbé Pierre dans son rapport 2008 estime qu'en 2007, seul 24 % des logements construits étaient réellement accessibles aux 70 % des français les plus modestes.
Plus de renseignements ici : www.chezbelan.com/article-16728226.html

Il faut savoir qu'à part Colomiers et Muret, aucune ville de l'agglo n'atteint les 20 %.
Désolant.

cylla 19/02/2008 18:11

Depuis 3 ans, 30% des logements doivent être sociaux dans les nouvelles contructions.

Mais deux remarques :
- il me semble que cela ne s'appliquait qu'aux grandes opérations d'aménagement concerté ou d'allotissement.
-il y a plusieurs types de logements sociaux, les "vrais" LS étant ceux des deux dernières catégories dans le projet de Cohen, sans doute.
-sur les logements sociaux à Ramonville, c'est effectivement étonnant, j'attends la réponse de Pierre Cohen, cela me parait étonnant.