François Bayrou pris en flagrant délit de mensonge !

Publié le par A.P.ré.



Pour prouver l'inefficacité du Revenu de solidarité active, François Bayrou prétend en avoir fait le bilan à Pau... où il n'est pas appliqué.

Bayrou à Marseille le 26 novembre (Jean-Paul Pelissier/Reuters)

En voulant dénoncer la "baguette magique" et les "effets d'annonce" du gouvernement, François Bayrou a fait un flop, sur France 2. Invité de "A vous de juger" jeudi 14 février, au côté de Rachida Dati et de Xavier Bertrand, il a voulu frapper fort sur la pauvreté... mais ce sera un coup dans l'eau.

"Le RSA, ça n'existe pas. Ca ne marche pas", prend pour exemple le leader du Modem, pour qui "rien n'a changé du tout" depuis la création du RSA (Revenu de solidarité active), un dispositif qui permet de reprendre une activité sans risquer de gagner moins que le montant des prestations sociales et lancé à l'arrivée de Martin Hirsch, ex-président d'Emmaüs, au gouvernement.

Pour étayer sa démonstration, François Bayrou affirme avoir fait un "bilan précis" de la mesure, deux jours plus tôt, avec "des dizaines d'assistantes sociales à Pau":


 

Le Revenu de solidarité active, destiné à faciliter la reprise d'activité des allocataires des minima sociaux, n'est effectif à ce jour que dans 27 départements. Et pas dans les Pyrénées-Atlantiques. Le Conseil général du département (présidé par Jean-Jacques Lasserre, un proche du leader centriste) ne s'est même pas porté candidat au dispositif, note d'ailleurs l'entourage du Haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté.

Furieux des accusations de François Bayrou, Martin Hirsch a fait parvenir à ce dernier une lettre mardi. Dans ce courrier, que s'est procuré Rue89, il dénonce "la mauvaise foi" de son détracteur:

"Henri le Béarnais considérait que Paris valait bien une messe. Vous semblez considérer que Pau vaut bien une contre-vérité. [...] Sachez que le RSA est expérimenté depuis trois mois et que déjà des milliers de personnes en ont bénéficié."

"En colère", le Haut Commissaire pourrait bien avoir décidément besoin de faire encore de la pédagogie. Egalement sur le plateau, Manuel Valls, député PS de l'Essonne et maire d'Evry, rebondit en effet sur les propos de François Bayrou et lâche, hors du champ de la caméra:

"Dans l'Essonne, c'est la même chose."

Mais là encore, l'Essonne n'expérimente pas le RSA. Xavier Bertrand, le ministre du Travail, dénonce de son côté cette "polémique" avant de se prendre lui aussi les pieds dans le tapis, faisant valoir pour sa part que "dans [son] département, ça marche... comme dans la moitié des départements". S'il doit être élargi le 1er mars à sept nouveaux départements (les Deux-Sèvres, la Mayenne, la Dordogne, la Creuse, le Doubs, la Seine-Saint-Denis et le Rhône) le RSA n'est aujourd'hui appliqué que par 27 conseils généraux. Soit un quart.

Addendum le 21/02/2008 à 11h15:

Joint ce jeudi matin par Rue89 par téléphone, François Bayrou a reconnu avoir cédé à "l'imprécision" "du fait du brouhaha sur le plateau" de l'émission "A vous de juger":

"Je ne connais pas le détail des expérimentations, et je ne savais pas que ce n'était pas appliqué dans les Pyrénées-Atlantiques, j'ai même découvert hier qu'il n'y avait qu'une expérimentation en cours, dans l'Eure. Ce que j'ai voulu dire à Xavier Bertrand qui prétendait que le RSA avait permis d'améliorer les choses, c'est qu'à Pau, ça ne marche pas."

Apprenant ce jeudi matin que le RSA est aujourd'hui appliqué dans 27 départements mais pas dans le sien, François Bayrou, qui prépare sa réponse à Martin Hirsch, s'interroge:

"Alors, faisons un bilan. Je voudrais bien savoir si ca marche. Et puis, si ça marche, pourquoi ne serait-il pas appliqué à Pau?"

Publié dans Actualités nationales

Commenter cet article

Xav. 21/02/2008 23:32

Il est toujours plus facile de critiquer ceux qui agissent.

Cet article est intéressant dans le sens où il montre clairement les limites de l'opposition systématique.

J'ai la conviction que les perdants de l'an dernier n'ont toujours pas digéré leur défaite, cf l'excellent article de Gold : http://jeff123.typepad.fr/royalmensonge/2008/02/royal-bayrou-et.html

Aussi se sont ils lancés dans un concours de critique à tout va de l'action gouvernementale et présidentielle que même François Hollande déplore.

Le paroxysme de ce petit jeu étant bien sur la signature conjointe de tous les perdants 2007 de l'appel à la vigilance démocratique dans Marianne ...

A trop jouer avec le feu, on se brule et François Bayrou s'est brulé sur le RSA, la réponse de Martin Hirsch étant pleine d'éloquence.

Ceci dit, je préfère parler de choses positives que négatives aussi j'essaierai d'écrire quelque chose de bien sur le leader du mouvement démocrate les jours prochains si celui-ci, bien sur, m'en donne l'occasion ...

Pinocchio 21/02/2008 19:19

Bayrou en fait parfois un peu trop. Pourquoi s'en prendre à lui? Il n'est pas candidat aux municipales à Toulouse. Il serait tout aussi aisé de critiquer le gouvernement en ce moment...

Oaz 21/02/2008 18:04

Que Bayrou ait été un peu imprécis dans ces propos, c'est une chose et d'ailleurs il n'a pas manqué de rétablir très rapidement les faits.
Mais qualifier le torchon de Chloé Leprince sur Rue89 de "très bon" article, c'est n'importe quoi.
Xavier, tu veux des liens ? Sur ce site, il y a tellement d'articles plus intéressants mais tu n'en parles jamais...

Delaire Jacques-Daniel 21/02/2008 17:33

A ce Bayrou toujours au "centre" des polémiques...!