RAPPORT CARAYON sur « L’INTELLIGENCE ECONOMIQUE »

Publié le par A.P.ré.

RAPPORT CARAYON sur « L’INTELLIGENCE ECONOMIQUE » 

 

Bernard CARAYON GEOPOLITIQUE du 17/09/03  

 

  • Une hyper puissance et le reste des nations dont la France
  • Une nébuleuse anglo-saxonne qui maîtrise des métiers stratégiques (audit, conseil, certification, assurance…) or on touche au cœur du « temple » économique (fonctionnement, capacités humaines et stratégie 
  • CNSE (Conseil National pour la Sécurité Economique) différent du CCSE (Comité pour la compétitivité et la Sécurité Economique) crée en 1995 ; but : Donner une IMPULSION POLITIQUE à ce lieu d’échange où s’élaborent les stratégies sur le plan macro économique avec industriels et scientifiques (au niveau vertical)

    Cellule de contact et soutien aux entreprises permettant de mutualiser l’information = une sorte « d’administration de mission » représentant les ministères des Finances, Affaires étrangères, ou Défense (au niveau transversal)  

  • L’intelligence économique = Grande Politique Publique ; elle représente des enjeux territoriaux, des objectifs en termes de compétitivité, de sécurité, d’influence, de formation  
  • L’intelligence économique = Politique transversale

    a)      faire converger intérêts publics et privés

  • b)      grille de lecture du monde et des relations internationales qui ne sont pas animées par les seules lois du marché d’où le jeu d’influence entre états et acteurs périphériques (ONG, fondations, associations…)

  • Patriotisme économique 

     

 

Réactions de Christian HARBULOT (co-auteur du 1er rapport parlementaire sur « intelligence économique et stratégies des entreprises » dit rapport MARTRE de 1994.  

 

·        38 propositions qui visent à sensibiliser, former et réorganiser les services de l’Etat  

 

·        S’inspire de l’administration CLINTON de 1993  (National Economic Consil) avec le CNCSE ; son rôle : alerter le gouvernement sur thèmes critiques (technologiques, recherche, nouvelles pratiques économiques, problème de sécurité)  

 

·        La place de l’intelligence économique dans son système éducatif et formation, dans son action publique et au sein du monde de l’entreprise est cruciale mais l’enjeu, d’après Christian HARBULOT, est la maîtrise de la technologie afin de supporter la puissance US  

 

·         SGDN (Secrétariat Général de la Défense Nationale) doit revoir ses procédures pour tout ce qui touche à la sécurité d’informations, accréditation et suivi personnel ; son rôle se situe au point de convergence de l’ensemble des dossiers touchant à la sécurité intérieure et extérieure de la France. 

 

·        DST = main d’œuvre de cette mission : doit infiltrer les cabinets de lobbying, avocats d’affaires, audit, agences de détectives, consultant en management  

 

·        Patriotisme économique : OK  mais « on ne peut élaborer une stratégie d’accroissement de puissance sans des individus prêts à prendre des risques dans leur parcours professionnel de haute fonction publique ; on a un gros problèmes avec la haute fonction publique : les patriotes, on les cherche mais on n’en trouve pas »  

 

·        Le rapport parle d’affrontement voire de guerre économique : la logique d’accroissement est une logique de conflit et pas simplement de compétition ; par rapport à la guerre froide, c’est un conflit dissimulé qui se situe dans un rapport allié adversaire (EUROPE/ USA)  

 

  • La guerre n’est plus la continuation du politique par d’autres moyens car aujourd’hui la guerre n’est plus simplement un conflit militaire avec un début et une fin ; elle est perpétuelle avec les manipulations d’opinions, enjeux économiques et technologiques…
  • Le rapport  CARAYON parle de cohésion sociale dans son titre mais pour avoir cette cohésion il convient d’avoir une indépendance d’esprit, d’analyse or devant les manipulations d’opinion, il n’existe pas de maîtrise des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) voire de contre intox officielle (exemple dossier OGM…) ; la France doit avoir un rôle moteur et poser le problème au niveau européen ; GALILEO est une évidence par rapport aux retombées militaires mais l’Europe voire la France ne peut exister sans une vision globale du sujet    

 

I.E. = observer l’environnement économique dans un cadre légal 

 

3 idées centrales :

·        Affrontement concurrentiel face à la mondialisation

·        Difficultés des entreprises d’avoir des stratégies d’anticipation à cause du développement des multinationales, des groupes de pression et des stratégies d’influence

Développement des technologies de l’information nécessite de maîtriser l’information technologique pour les entreprises

Publié dans Dossiers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article