Philippe de VILLIERS réagit au plan « de sauvetage » de l'euro

Publié le par A.P.ré. (Fred Guyonnet)

 


Philippe de VILLIERS réagit au plan « de sauvetage » de l'euro



Pour désamorcer la bombe grecque, on vient de confectionner une formidable bombe à retardement pour toute l'Europe.


Aujourd'hui,
le grand mythe de l'euro est en train de s'effondrer sous nos yeux. Au
lieu de la croissance et du plein emploi, l'euro n'a entraîné que
confusions et dissensions, sans nous sortir, bien au contraire, du
chômage, des délocalisations et de l'endettement. Ce scénario, Philippe
de VILLIERS l'avait annoncé et écrit il y a exactement dix ans dans son
livre
Vous avez aimé les farines animales, vous adorerez l'euro.


Le dernier plan dit « de sauvetage » de l'euro met en place, avec l'extension des missions du Fonds européen de stabilité financière, un mécanisme d'endettement européen qui va se surajouter aux endettements nationaux. L'opération paraît indolore dans l'immédiat, mais elle sera terriblement douloureuse à terme. Car pour éviter une autre crise encore plus grave, il faudrait une convergence économique et une zone européenne cohérente qui n'existaient pas hier et n'existent pas davantage aujourd'hui.


 La monnaie unique joue le rôle d'un engrenage vers le fédéralisme
européen, monétaire, économique, politique, qui éloigne encore plus le
pouvoir des peuples. Nos gouvernements s'y jettent tête baissée en
espérant sauver l'euro.
Au lieu de sauver l'euro, ils vont ruiner l'Europe.

Philippe de VILLIERS

Député au Parlement européen

    Président du Mouvement Pour la France (MPF)   

Publié dans Dossiers

Commenter cet article