Liste du Parti Radical aux européennes de 2009

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)


Le Parti radical, présidé par Jean-Louis Borloo, n° 2 du gouvernement, veut se faire entendre.
 
Selon Serge Lepeltier, réélu maire de Bourges, dans le Cher, l’UMP devient un « RPR bis », loin des promesses qui existaient lors de sa fondation, ce qui pose un « vrai problème de structuration de la majorité présidentielle ».
 
Le premier vice-président et porte-parole des Radicaux affiche l’ambition : « Nous avons besoin d’un second pilier dans la majorité. Donc, nous devons présenter partout des listes autonomes aux européennes de 2009. Il faut le faire avec le Nouveau Centre, des écologistes et profiter de l’occasion pour proposer aux Radicaux de gauche d’être avec nous ». L'ancien ministre de l’Ecologie estime que « des listes uniques de la majorité garantiraient l’échec ».

Publié dans Actualités nationales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MPF 30/11/2008 19:16

Philippe de Villiers rencontre Vaclav Klaus et Declan Ganleymardi 11 novembre 2008 01:00Une délégation du MPF conduite par Philippe de Villiers, Président du MPF et composée de Patrick Louis, Secrétaire général et de Christophe Beaudouin, conseiller du groupe Indépendance et Démocratie au Parlement européen (députés euroréalistes), a rencontré le mardi 11 novembre Vaclav Klaus, Président Tchèque, mais aussi futur Président de l’Union Euro

MPF 30/11/2008 19:10



Du 15 au 18 novembre, Philippe de Villiers s'est rendu en Arménie : trois jours de rencontres et d’échanges étroits avec le peuple arménien qui a accueilli très chaleureusement la délégation française. 
Le Président du MPF était notamment accompagné des députés Dominique Souchet et Véronique Besse, également vice-présidents du Conseil général de Vendée.

Au cours de son séjour, il a rendu un vibrant hommage aux nombreuses victimes du génocide arménien  : « Les Vendéens adressent au peuple arménien un message d'émotion et d'admiration venant du plus profond de leurs entrailles et de leur cœur, déchirés - eux aussi - par un plan d'extermination de masse, exécuté en raison de leur foi. Que cette souffrance partagée, que cette mémoire commune de l'épreuve, nous invitent à une coopération culturelle de cœur à cœur. Que vivent nos frères en adversité de la belle, la grande Arménie ! » A-t-il rédigé sur le livre d'or du musée du Génocide arménien.

Dans sa démarche, il a aussi accompli deux gestes hautement symboliques : se recueillant au Mémorial de Dzidzernagapert, il a déposé une gerbe au pied du monument érigé en hommage au million et demi de martyrs arméniens tués sous l'empire ottoman, victimes du génocide perpétué par la Turquie en 1915. Puis il a ensuite planté un arbre de la Vendée, aux abords du site, parmi ceux plantés par des chefs d'Etats du Monde entier.
Il s'est par ailleurs rendu sur le site des ruines du fort d'Hamberd (7 ème siècle) situé à 2300m d'altitude sur l'Aragatz, et visité le célèbre Monastère de Khor-Virap, premier lieu saint d'Arménie.

MPF 30/11/2008 19:09


Philippe de Villiers reçu par le Président Serge Sarkissian
Philippe de Villiers a été reçu par le Président de la république arménienne à qui il n’a pas manqué de rappeler son opposition à l'adhésion de la Turquie à l’UE. «La Turquie n'est pas un pays européen, ni géographiquement ni culturellement, a argumenté le Président du MPF, à l'issue de son entretien avec le président arménien, Serge Sarkissian. Il serait d'ailleurs très choquant de voir la Turquie entrer dans l'Europe, alors que l'Arménie resterait en dehors.» Il a en outre assuré qu'il soutiendrait la proposition de loi sanctionnant la négation du génocide arménien.
Les deux hommes, se félicitant des étroits et mutuels sentiments d'amitiés qui unissent la France et l'Arménie depuis des siècles, ont d'ores et déjà convenu d'un programme de coopération « ambitieux » entre l'Arménie et le département de la Vendée, et des échanges entre l'Université française d'Arménie et la Vendée sont également à l'ordre du jour.
En outre, le Président arménien a exprimé sa gratitude aux membres du Parlement français pour l'assistance « pratique » apportée à l'Arménie et pour leurs efforts visant à la reconnaissance du Génocide des Arméniens, ainsi qu'à sa condamnation.
Enfin, le Président du MPF a également rendu visite à sa sainteté Karekine II et rencontré Edouard Nalbandian, ainsi que la Ministre de la Culture Hasmig Poghossian et les étudiants de l'Université française d'Erevan.