Nicolas Sarkozy remobilise les cadres de l'UMP : analyse de JC Bayaut Daban

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

 Les secrétaires départementaux UMP étaient convoqués vendredi 09/04/2010 par Xavier Bertrand au siège du parti.                                                                                      

Cette rencontre a été gardé secrète jusqu'au dernier moment et les secrétaires départementaux se sont bien gardés de communiquer, sur cet évènement de taille.

 

Pourtant, une synthèse de cette rencontre, aurait sacrément intéressé les militants.

Au début de la réunion, une rumeur, sur la venue de  Nicolas Sarkozy à cette manifestation a circulé. Finalement, seuls les secrétaires départementaux étaient présents.                                            

Arrivés rue La Béotie, dans le bureau du proviseur Xavier Bertrand, ces derniers , ont du se rendre à pied à l'Élysée, ou le Chef de l’Etat tel un directeur d’établissement, les avait convoqués.

 

La réunion aurait duré près d’une heure et demi pour un débriefing sur les régionales.

 

(L’idylle Nicolas, Xavier serait elle terminée, l’autorité du proviseur semble contestée, pour que le directeur de l’établissement, n’hésite pas à transformer l’Elysée en succursale de l’UMP)

 A ce propos d’ailleurs, l'opposition n’a pas manqué de parler de «Confusion des genres               et des rôles»                                                                                                                       A l’inverse de l'«hypocrisie» de ses prédécesseurs, le Président en revendiquant la liberté de rencontrer sa famille politique, reste le leader de notre famille politique.

Nicolas Sarkozy a participé souvent à de nombreuses réunions militantes, mais c’est la première fois qu’à l'Élysée, qu’il reçoit des cadres locaux, en particulier les secrétaires départementaux, qui ne sont pas élus, je le rappelle, mais nommés par la direction du parti. Il a donc reçu des responsables de l’appareil certes, mais pas les pus opérants, ni les plus efficaces pour symboliser la courroie de transmission et l’autorité de notre parti sur le terrain.

Pour avoir les vraies nouvelles de la base, il est dommage, que le président Sarkozy, n’ait  pas invité et reçu les délégués de circonscription, qui sont certes les derniers dans la hiérarchie du parti, mais élus par les militants, et qui sont, eux en prise directe avec e terrain. Ils sont à la fois les représentants, les animateurs, les formateurs, les ambassadeurs du parti auprès des militants. Ceux sont des hommes et des femmes d’action, qui sont au fait des problématiques et des états d’âme de ceux et des celles qui alimentent les caisses de notre mouvement par leurs cotisations.                                                                                                                                                                                      

En recevant ouvertement les secrétaires départementaux, Nicolas Sarkozy se targue de rompre avec l’hypocrisie des ses prédécesseurs.  

Post élections régionales, on imagine facilement la thématique de cette rencontre.

 

Félicitations, compliments, éloges, encouragements, remise des prix ? Ou alors,

Réprimandes, critiques, blâmes, reproches, sanctions, exclusions  temporaires ou  définitives de l’établissement ?

En ce qui concerne Midi Pyrénées et plus précisément la fédération 31, j’espère que le Chef de l’Etat aura rappelé aux cadres du parti, leurs impératives obligations, que sont la discipline, l’union, la loyauté, et l’intérêt général, opposées à l’intérêt particulier et à la dissonance honteuse de discours diviseurs de notre propre camp alimentant ainsi un climat de tension non propice à une victoire qui s’annonçait déjà difficile.

 

 

Depuis la défaite aux régionales, le président Sarkozy a lancé

Un programme de reprise en main de la majorité                                Tous les niveaux sont concernés

Il a reçu les députés et il compte réitérer l'exercice tous les mois.                                             Il organise également des réunions, avec des groupes plus restreints de parlementaires.                                                                                                                                                Il a déjeuné avec les ex têtes de liste aux régionales, et a promis de les revoir.                               Il a reçu vendredi 9 avril les secrétaires départementaux.                                                                                Ils ont relayé d’après un participant, le désarroi de l’électorat UMP face à la crise, le malaise causé par l’ouverture, la déception voir la colère, face à l’absence de solutions.

De retour de l'Élysée, après la rencontre présidentielle, les secrétaires départementaux ont repris le séminaire sous la direction de Xavier Bertrand qui leur a expliqué comment    il comptait sur le terrain, consolider l'implantation de l'UMP.                                                        

Les militants sont curieux et impatients de connaitre cette panacée

Cette réunion, a vu l’intervention de Éric Woerth le ministre des Affaires sociales, qui a planché en début d'après-midi sur la réforme des retraites et souhaite nommer un                                             « correspondant pour le débat sur les retraites dans chaque fédération »                                         Il a annoncé que L'UMP tiendra une convention sur cette réforme le 19 mai prochain.

Pour terminer, j’espère que nos dévoués secrétaires départementaux, les vrais patrons des  fédérations, communiquerons sur cet évènement, afin d’informer et de rassurer les militants sur les changements ainsi que sur la nouvelle stratégie prometteuse de l’UMP sur le terrain ; qu’ils sauront apaiser les querelles intestines, et ramener calme et sérénité auprès des militants quelque peu déboussolés, mais qui restent malgré cela fidèles à leur famille politique , vus les prochaines échéances, les prochains combats qui les attendent.

 

JCBD

Commenter cet article