Taxe Professionnelle : REUNION A.P.Ré. DU 11 FEVRIER 2010

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

2010-02-11-3eme-circo-APRE-Chavoillon-035.jpg
C’est devant un parterre très bien garni que le président de l’APRé accueillait jeudi soir 11 Février ses sympathisants et adhérents, dans la salle du chateau Catala de Saint Orens de Gameville.


2010-02-11-3eme-circo-APRE-Chavoillon-025.jpgAvec un plateau d’intervenants très relevés : Le sénateur Maire de Revel Alain Chatillon, Brigitte Barège, député maire de Montauban et tête de liste majorité présidentielle aux élections régionales, Jean Luc Moudenc conseiller municipal d’opposition à Toulouse, maire de Toulouse de 2004 à 2008, Jean Louis Robardey vice président du conseil économique et social à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Toulouse, fondateur de la société SOGECLAIR Philippe EVRARD chef d’entreprise et Jean Michel Moreau. Expert comptable spécialiste des collectivités territoriales.


Le thème de cette soirée était « la réforme de la taxe professionnelle » mais il était prévisible que ce sujet 2010-02-11-3eme-circo-APRE-Chavoillon-039.jpgnous porte vers bien d’autres questionnements et interventions de la part de nos élus, ce fut le cas et personne n’a été déçu.


2010-02-11-3eme-circo-APRE-Chavoillon-028.jpgJean Louis Chavoillon à lancé le débat en posant une question importante à Alain Chatillon, cette question était celle que tout le monde attendait : Monsieur le sénateur, lors de la présentation de la réforme de la taxe professionnelle, en tant que chef d’entreprise vous étiez "pour", mais en tant qu’élu local vous aviez bien des freins, comment avez-vous résolu cette contradiction ? »


Bien sur cette question phare ait ouvert la porte aux nombreuses explications du senateur Chatillon. Ce dernier nous a dit qu’il avait été une des chevilles ouvrières de cette réforme au sénat, avec Jean Pierre Raffarin. Il nous a également donné la primeure d'une information :

Alain Chatillon vient d'être nommé à Bercy au ministère du budget pour aider à la mise en place de cette réforme.

20104563450_1667574633_675670_5593024_n.jpg

Les différentes explications du sénateur Maire de REVEL était intéressante à plus d’un titre, en premier parce qu’il a pris le temps de l’explication d’une façon générale avant d’aborder le problème particulier 2010-02-11-3eme-circo-APRE-Chavoillon-031.jpgde la taxe professionnelle. Il a démontré que la compétitivité des entreprises était une des grosses difficultés Françaises, mais il a bien insisté pour dire que seule la suppression de la taxe professionnelle était insuffisante. » Les charges qui pèsent sur les entreprises sont beaucoup trop lourdes » expliquait-il en ajoutant il est urgent d’aller plus loin dans les réformes. Bien sur il a abordé la politique locale expliquant que 2014 et la création des nouveaux conseillers territoriaux serait une étape importante et la fin de la main mise des socialistes sur la région.


2010-02-11-3eme-circo-APRE-Chavoillon-040.jpgIl a été applaudit comme il le méritait, surtout quand il a exprimé des idées fortes comme sur l’Europe et ses regrets de la précipitation à passer à 27 pays ou bien sa demande au gouvernement d’avoir une véritable politique industrielle, citant le général de gaulle à l’occasion.


Une fois ce discours terminé, Monsieur Moreau nous a donné des explications claires et techniques sur la réforme de la taxe professionnelle, détails techniques intéressants surtout pour les professionnels qui étaient dans la salle, son intervention fut concise claire et efficace.


Jean Luc Moudenc nous a ensuite expliqué  certains éléments de la réforme en particulier dans les répartitions des taxes entre les mairies, le conseil général et le conseil régional. Egratignant au passage le côté marxiste et même stalinien des institutions en Haute Garonne.2010-02-11-3eme-circo-APRE-Chavoillon-027.jpg Ses explications ont permis à beaucoup de comprendre que nombre de mairies, même de droite doivent faire allégeance au conseil régional et à son « patron » s’ils veulent obtenir les subventions auxquelles ils ont légitimement droit. Cette réforme nous a expliqué Jean Luc Moudenc va permettre de libérer ces municipalités en étant beaucoup plus libres et responsables de leurs budgets.

 

2010-02-11-3eme-circo-APRE-Chavoillon-043.jpgMessieurs Robardey et Evrard nous ont fait part de leurs expériences très riches et très intéressantes de chefs d’entreprises.


Pour terminer la salle très sage malgré  des interventions qui ont durée plus de deux heures trente, a écouté  avec un grand intérêt l’intervention de Brigitte Barège. Bien sur son discours était construit autour de la campagne des régionales, mais il était brillant, clair et pragmatique. Elle a refusé de parler du bilan du président sortant, regrettant que la seule gestion depuis douze années soit le clientélisme et le saupoudrage des subventions sans objectif réel et sans ambition régionale importante. Bien sur elle aussi a égratigné la gauche mais en insistant beaucoup sur 2010-02-11-3eme-circo-APRE-Chavoillon-044.jpgle conseil général de Tarn et Garonne et son président qui profite du seul journal régional (dont l’objectivité n’est plus à démontrer dit-elle avec un trait d’humour) pour démonter depuis des mois la réforme de la taxe professionnelle. Toujours avec des arguments faux mais qui portent auprès des électeurs. Le dernier titre de ce journal aujourd’hui même étant une manipulation des associations en assurant que la suppression de la taxe professionnelle obligera les conseils généraux à supprimer des subventions aux sports, aux arts etc. Brigitte Barège nous démontre ensuite que son objectif ambitieux pour la région est construit autour de grands axes vitaux que sont l’emploi et les entreprises, le rayonnement international en se rapprochant de Strasbourg plutôt que de Barcelone et bien sur des universités avec la recherche et l’enseignement. Sont projet est fort, il est ambitieux et l’ensemble de la salle en espérant la réussite des listes a terminé par une standing ovation.

2010-02-11-3eme-circo-APRE-Chavoillon-046.jpg

Une réunion importante de l’APRé efficace comme d’habitude, très bien organisée et dont le succès est à mettre à l’actif de Jean Louis Chavoillon et son équipe.

 

Par Patrick CRASNIER

 

Publié dans Régionnales 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre Paulin 13/02/2010 15:20


Nul
Nous avons connu des comptes rendus bien meilleur sur votre blog qui perd en qualité.


Brice 13/02/2010 12:08


Bonjour,
N'ayant pu assister à cette réunion, je comptais sur son compte rendu pour enfin me faire une réélle idée de cette réforme. Malheureusement, le contenu ne fait qu'enscencer ses auteurs et dénigre
le fondement du sujet. Je reste donc septique entre la nécessité de supprimer une taxe instaurée par la droite à la fin des années 1970 et suprimée par le même parti politique en 2010 !!! Je ne
suis pas un élu local, mais quand on me dit que la TP représente 20% des revenus net de ma commune, je m'interroge sur le paiement du manque à gagner !! je précise que je suis, à ce jour,
apolitique, mais contre la gestion socialiste de ma commune et contre le fonctionnement actuel des conseils généraux et régionaux (voir mes articles sur www.gardouch.com).
Une réponse serait la bienvennue.


l 13/02/2010 00:47


qu'est-ce que c'est mal écrit !!!!


Florence Mazzoleni 12/02/2010 19:29


une relecture du texte avant publication est conseillée