Regionales 2010 : Midi Pyrenees, son fonctionnement, histoire

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

midi-pyrenees.png

Les régionales c’est parti !

                       

"APRES LE TEMPS DES DEBATS, EST VENU LE TEMPS DE L'UNITE"(NS)

 

Au Conseil national de l'UMP, réuni samedi à Aubervilliers, le Président de la République,

a appelé la majorité à défendre dans "l'unité" son action lors de la campagne régionale.

Dans un brillant discours improvisé devant 2.000 cadres de son parti, le Premier ministre, plusieurs membres du gouvernement, Nicolas Sarkozy a désigné clairement ses trois adversaires : le Parti Socialiste, les Verts et le Front national.                                                                  

 

Le président, a lancé ‘’Croyez vous que je n'ai pas compris la manœuvre’’. "

En accusant Martine Aubry, "d'agiter le chiffon rouge, à trois mois des régionales, pour faire remonter le Front national, en appelant à la régularisation massive des sans-papiers,

          

Il a  ajouté, ’Ce n'est pas une pratique qui honore ceux qui ont décidé de la prendre’’

ll a fustigé les écologistes, adeptes de la "stratégie invraisemblable de la décroissance’’

La décroissance ça veut dire plus de misère pour tous les chômeurs et pour le milliard de gens qui ne mangent pas à leur faim.

Lors des dernières élections, la gauche avait mis la main sur 20 des 22 régions.

D'où ce slogan choisi par l'UMP pour l'élection à venir :
"LA FRANCE CHANGE, MA REGION DOIT CHANGER AUSSI".

Top départ de la campagne de Brigitte Barèges

« Mon défi c’est vous ! Osons Midi-Pyrénées »

C’est le slogan qu’a choisi notre championne la candidate :


Brigitte Barèges

BB.jpg

Chef de file de Midi-Pyrénées pour les élections régionales de 2010


Elue, par l’ensemble des militants, le 22 mars 2009, aux primaires organisées par l’UMP

Née le 1er mai 1953 à Toulouse, fille du docteur Jean-Paul Taurines, conseiller général gaulliste du Tarn pendant dix-huit ans,


Elue député de la 1ère circonscription de Tarn-et-Garonne en 2002, réélue en 2007, elle est notamment membre de la commission des Lois.

Elle est la première femme maire dans l’histoire de Montauban ou  elle bat en 2001 Roland Garrigue député-maire socialiste  par 51,4 % des voix contre 44,7%.
Elle est réélue en 2008.
Depuis 2001 sa ville connaît :

Un essor économique sans précédent (+ 400 entreprises, + 4000 emplois),

Une baisse significative de la délinquance (-70 % pour les crimes et délits constatés),

Une politique efficace de désendettement et de maîtrise des dépenses publiques,

Des résultats reconnus en matière de lutte contre l’exclusion,

Une démarche exigeante en Haute Qualité Environnementale primée par la Marianne

D’Or de l’Environnement

Présidente de la communauté d'agglomération Montauban Les Trois Rivières depuis 2001 (réélue en 2008)  Le 24 février 2009, elle a été nommée par le Premier ministre parlementaire en mission pour veiller à l’application du plan de relance du gouvernement dans quatre régions (Midi-Pyrénées, Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes).

SA MISSION AUJOuRD’HUI : la reconquête De la region

« Avec 7 départements sur 8 à gauche, reconquérir Midi-Pyrénées sera difficile.                    

Mais il n’y a que les combats que l’on ne mène pas qui sont perdus d’avance ».

 

Je souhaite relever avec vous ce défi pour conduire un vrai projet alternatif,                   compte tenu des 2 enjeux forts de cette campagne :

 

• la crise économique et financière qui nécessite la mise en place d’un véritable plan de relance régional, contrairement à ce que vient de faire Martin Malvy dans son budget 2009 augmentant une fois encore la taxe foncière (+2, 5% sur le foncier bâti, +1,5% sur le non bâti) et la taxe professionnelle (+3%) alors que dans le même temps l’économie (3,6%) et l’agriculture (2,1%) restent la portion congrue du budget;


• la réforme des collectivités qui en fusionnant départements et régions va renforcer le poids des régions.


Notre pays a besoin de construire de vrais pôles d’équilibre face :

• A l’hypercentralisation parisienne,

• Aux grandes régions européennes

Nous devons rassembler nos concitoyens et non les diviser autour de 2 axes indissociables

• Un plan de développement économique concerté entre les 8 départements,

• Le principe d’équité.

 

Le plan de développement économique concerté Il doit prévoir et organiser :

. La création de voies de liaison et de transport indispensables par la route, le fer, l’eau et le numérique (Haut débit) afin de relier tous les territoires de manière transversale,

. Les bassins d’emploi associant industrie et recherche en fonction des spécificités locales et de leur complémentarité au sein notamment de 2 grands pôles majeurs (aéronautique et agriculture),

. Une vraie politique de l’énergie hydraulique et solaire et du développement durable,

. Une répartition équilibrée de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle.

L’équité

Chaque habitant de Midi-Pyrénées est en droit d’espérer:

. Etre moins imposé que les autres Français (Midi-Pyrénées : 3e rang pour les taux de taxes les plus élevés et 4e rang pour le revenu moyen/habitant le plus bas,

. Un logement quels que soient ses revenus,

. Un accompagnement au maintien de la démographie médicale dans les zones rurales et sous médicalisées,

. Un accueil adapté pour personnes âgées et handicapées,

. Une politique de soutien uniforme et juste pour les clubs sportifs(ex : le rugby) et les associations culturelles.

 

Vous pouvez compter sur ma détermination. J’espère pouvoir compter sur votre soutien.

Elle déclare avec conviction.

« En mars de 2010, notre région peut changer de visage. Voici venu le temps d’espérer mais surtout d’agir. En effet, grâce à l’énergie de notre Président Nicolas SARKOZY, et après les résultats encourageants des élections européennes, Tout est devenu possible en Midi-Pyrénées. »

« Ne manquons pas ce rendez-vous avec la victoire. Ne soyons pas modeste : il y atout à faire

Ne soyons pas craintifs : il n’y a rien à perdre. Au contraire, nous avons tout à gagner ! J’ai besoin de vous pour ensemble faire rayonner notre belle croix occitane ! Maintenant »

LE MODE DE SCRUTIN DES ELECTIONS REGIONALES :

 

Les conseillers régionaux sont élus au suffrage universel direct depuis 1986.
La durée de leur mandat est de 6 ans.

Les conseillers régionaux sont élus au scrutin de liste à deux tours (sans adjonction ni suppression de noms et sans modification de l'ordre de présentation).

Chaque liste est constituée d'autant de sections qu'il y a de départements dans la région.
 

Au premier tour de scrutin, il est attribué à la liste qui a recueilli la majorité absolue des suffrages exprimés un nombre de sièges égal au quart du nombre des sièges à pourvoir. Cette attribution opérée, les autres sièges sont répartis entre toutes les listes à la représentation proportionnelle suivant la règle de la plus forte moyenne.
 

Si aucune liste n'a recueilli la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour, il est procédé à un second tour. Il est attribué à la liste qui a obtenu le plus de voix un nombre de sièges égal au quart du nombre des sièges à pourvoir. Cette attribution opérée, les autres sièges sont répartis entre toutes les listes à la représentation proportionnelle suivant la règle de la plus forte moyenne.

Les listes qui n'ont pas obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés ne sont pas admises à la répartition des sièges.

Les sièges attribués à chaque liste sont répartis entre les sections départementales au prorata des voix obtenues par la liste dans chaque département.

Rappel de quelques chiffres et données sur le :
CONSEIL REGIONALE MIDI PYRENEES
2 boulevard du maréchal Alphonse Juin

Budget 2009 est en progression de 3 %, à 1,218 milliard d’euros dont :
Transport : 578M€
Education, formation, apprentissage : 473 M€
Développement économique et emploi : 134 M€
Aménagement du territoire : 109 M€

Les données en chiffres de la préfecture de région Midi Pyrénées
La superficie est de 45 348 Km2
La population représente 2 755 000 personnes
La densité est de 61 habitants par Km2
La préfecture de région Midi Pyrénées administre 22 arrondissements, avec 293 cantons.
Vous trouverez 3 020 communes dans la préfecture de région Midi Pyrénées.
Conseil Régional Midi Pyrénées administre 8 départements (09) (12) (31) (32) (46) (65) (81) (82)

La composition du Conseil régional de Midi-Pyrénées :
Le Conseil régional de Midi-Pyrénées comprend 91 élus.
Le nombre d’élus par département est calculé en fonction du nombre d’habitants.
Les élus par département se répartissent de la manière suivante :

Département

Habitants         Elus

Ariège (09)

147 000               5

Aveyron (12)

271 500             10

Haute-Garonne (31)

1 169 497          37

Gers (32)

180 000               5

Lot (46)

168 500               6

Hautes-Pyrénées (65)

230 500               7

Tarn (81)

366 000             14

Tarn-et-Garonne (82)

222 900               7



Ses 91 élus se répartissent comme suit 
Groupe Socialiste : 40
Groupe Communiste : 11
Groupe PRG : 9
Groupe UDF : 7
Groupe FN : 8
Sans etiquette : 2

Groupe UMP, MPF : 14


Florence Baudis
Jean-Pierre Cave
Danièle Damin
Marie Déqué
Chantal Dounot
Monique Martignac
Paul Louis Maurat
Suzanne Monteil
Geneviéve Parmentier
Christiane Pieters
Daniele Puech
Valerie Rabassa
Regine Taussat
Gérard Tremeges

ANCIENS PRESIDENTS DE LA REGION MIDI PYRENEES

Alex Raymond (1981-1986)
Dominique Baudis (1986-1988)
Marc Censi (1988-1998)
Martin Malvy (1998-    )

sources : wikipedia

Publié dans Régionnales 2010

Commenter cet article

Pino 11/12/2009 07:01


La campagne de l'UPMP vient également de démarrer.
Rejoignez nos listes !

http://www.toulousoscopie.fr/article-regionales-10-bonnes-raisons-de-ne-pas-voter-pour-brigitte-bareges-en-midi-pyrenees--40896066.html