Regionales 2010 : interview de Jean Louis Chavoillon

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)


JLC2222.JPG

Interview de Jean-Louis Chavoillon, président de l'A.P.Ré.

Bonjour Jean-Louis,

Bonjour,

 

Pourquoi selon toi Midi Pyrénées doit elle changer de majorité ?

Midi-Pyrénées tout d’abord est une région magnifique entre la méditerranée, l’océan atlantique, au carrefour de l’Europe de Sud avec notamment la catalogne à nos portes.

Pourtant Midi-Pyrénées n’est pas à mes yeux une région moteur par rapport à ses atouts naturels.

Elle est gérée par la  gauche depuis de nombreuses années avec  une politique « d’inertie » qui caractérise souvent nos politiques de tout bord, en renforçant le clientélisme électoral par la distribution de subventions en tout genre,  sans pour autant faire les choix stratégiques qui s’imposent et sans ressentir l’impulsion qui doit être nécessaire dans une économie globalisée.

Le PS et le président sortant sont des notables, sûrement honorables mais des notables et les garants de cette politique inerte.

Midi -Pyrénées ne peut se contenter de cela. Midi Pyrénées a besoin d’Ambition et d’Audace et Brigitte BAREGES peut être la réponse à ces défis. 

A cela se rajoute :

- des revenus qui enregistrent le record d’être les plus bas de France

- un tissu industriel traditionnel qui souffre

une concentration essentiellement sur la métropole régionale ce qui sous entend un problème d’aménagement du territoire Midi Pyrénées avec  le « Tout sur Toulouse », des bouchons de circulation à l’allure parisienne,  des problèmes de délinquance…et un désert total dans certains départements.

- des impôts locaux qui ont augmentés de façon constante de plus de 30% en 5 ans sans pour autant voir concrètement les investissements dont notre région a besoin.

- Une crise sans précédent ; Martin Malvy dit que c’est la faute de l’état. Sur le plan de relance, lorsque l’on regarde le budget 2009 de la région. Que fait on pour les entreprises et les agriculteurs ? On diminue le budget de 7%. Sur le budget d’1 milliard d’euros, 3% vont à cette économie.

- Une absence totale de stratégie : La démographie augmente mais si nous ne mettons pas en place une véritable politique industrielle régionale cela ne suffira pas ; de même la diminution du budget consacré à l’accueil des handicapés, les restriction budgétaires pour les personnes âgées laisse songeur sur les aspirations de solidarité qu’a incarné autrefois le parti socialiste.


Le président sortant n’a pas compris que l’on était en période de crise. Ou plutôt, il l’a très bien compris et ça c’est très politique.

Mais le temps presse et nous ne pouvons plus nous payer le luxe de faire une politique qui date du XXème siècle.

 Midi-Pyrénées doit rentrer dans le XXI siècle en faisant le choix de l’Action et du Mouvement.


Selon toi, pourquoi Brigitte Barèges et les têtes de liste départementaux qui l’accompagnent sont les meilleurs pour diriger la région ?

Pour répondre à ta seconde question, j’avancerai 3 choses.

 

- La première est que Brigitte BAREGES n’a pas un esprit clanique. Elle le prouve en affichant nullement le sigle UMP sur ses affiches. Elle souhaite prendre de la hauteur nécessaire pour présider autrement notre région. Sans pour autant renier sa famille politique, elle souhaite ouvrir et accueillir non seulement l’ensemble des représentants de la majorité présidentielle mais également des personnes qui ne sont pas du monde politique. La société civile que nous défendons peut , je le pense, y trouver toute sa place. C’est en tout cas l’enjeu qui est le nôtre pour accompagner les différentes têtes de liste.


- Le second est qu’elle est une élue de terrain et que sa victoire dans la primaire UMP, est celle de la base face au système. Même si aujourd’hui, nous rentrons dans une seconde phase, celle du rassemblement et de l’ouverture, Brigitte BAREGES reste proche des gens avec une force concrète de rester une femme de conviction et de challenge. Elle a aujourd’hui l’expérience suffisante pour répondre à l’Avenir.Enfin, vous n’ignorez pas les liens qui unissent l’A.P.Ré à Brigitte : elle est notre Marraine. Mais au-delà de cela, elle a une qualité que peu de personnes ont en politique. La fidélité en amitié. Le fait de rester elle-même peut constituer pour Midi-Pyrénées un atout majeur. Au-delà des difficultés et des groupes de pression.

- Enfin dernier point, Midi-Pyrénées mérite une Présidente de poids capable de bousculer les habitudes, fidèle à ses idées, prenant de la hauteur sur le quotidien, et mettant en avant les valeurs de convivialité et de bon vivre qui s’assimilent à notre région.

 

 

Alors Ensemble, pour Midi-Pyrénées, osons Brigitte BAREGES   


Merci Jean Louis.

Merci à toi.

Frédéric Guyonnet

Publié dans Régionnales 2010

Commenter cet article