Réforme de la fiscalité: non à la taxation des plus-values sur la résidence principale!‏

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

Le 20 janvier 2011
 

Communiqué de Presse
De
Jacques MYARD
Député des Yvelines, UMP
Président du Cercle Nation et République


A/S  Réforme de la fiscalité: non à la taxation des plus-values sur la résidence principale!

 
 La réforme de la fiscalité va susciter, et c'est légitime, de multiples propositions.
 
 Il est indispensable que les propositions se fassent en cohérence avec les options fondamentales que nous devons défendre. A ce titre, on ne peut pas vouloir que les Français deviennent propriétaires de leur logement principal, ce qui doit aboutir au renforcement des classes moyennes - garantie de la cohésion sociale démocratique -, et en même temps, prôner la taxation des plus-values en cas de revente de la résidence principale qui, dans la quasi-totalité des cas, finance un nouvel achat.
 
 En conséquence, la suppression de l'ISF qui est une nécessité pour que l'épargne des Français reste en France et s'investisse en France ne doit pas être remplacée par une taxation de l'épargne des Français sur la résidence principale qui constitue aussi un investissement en vue de la retraite.
 
 Dans un environnement économique qui nécessite une plus grande flexibilité de l'emploi, cette mesure sera, de plus, un frein pour les Français-propriétaires qui seront peu enclin à déménager en vue de se rapprocher de nouveaux bassins d'emplois.
 
 Il convient donc d'être cohérent et de refuser toute taxation des plus-values de la résidence principale, quel que soit le seuil considéré.

Publié dans Actualités nationales

Commenter cet article