Nouveau Centre : les bilans énergétiques et environnementaux des biocarburants

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)


Etude de l’ADEME sur les bilans énergétiques et environnementaux des biocarburants : sans plus tergiverser, poursuivons le développement de la filière française des biocarburants pour lutter contre le réchauffement climatique !

Pour Stéphane Demilly, Député de la Somme, Président du groupe d’études sur les biocarburants à l’Assemblée Nationale et Secrétaire national du Nouveau Centre chargé de l’environnement, l’étude de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) montre clairement que la filière française de biocarburants est une source renouvelable et durable de carburant, et qu’elle a toute sa place dans une stratégie de bouquet énergétique alternatif aux énergies fossiles et de lutte contre le réchauffement climatique.

 

En effet, l’étude de l’ADEME relative aux bilans énergétiques et environnementaux des biocarburants (bioéthanol et biodiesel) vient d’être rendue publique. Basée sur une méthodologie scientifique extrêmement rigoureuse proposée par un cabinet d’experts indépendants, cette étude montre de façon objective et indiscutable que le bilan énergétique des biocarburants produits en France est très nettement supérieur à celui des carburants fossiles, et que leur bilan environnemental se traduit par des gains d’au moins 60% en termes d’émission de gaz à effet de serre. Ces résultats satisfont pleinement aux exigences de durabilité définies par la directive énergies renouvelables de la Commission Européenne, et le temps des polémiques sur les biocarburants produits en France est donc clos.

 

Stéphane Demilly forme le vœu que ce soit le signal d’une nouvelle impulsion en faveur du développement des biocarburants :

 

- sur le plan national, en garantissant dans la loi de finances 2010 des dispositions fiscales favorables à la consolidation des filières industrielles
- et sur le plan européen, en faisant respecter aux frontières de l’Europe nos critères de durabilité pour la production de biocarburants, grâce à l’écocertification, afin d’éviter les dérives dommageables que l’on peut constater dans certains pays.

Publié dans Ecologie

Commenter cet article

Martine Susset 19/10/2009 16:08



Une distinction est opérée entre les biocarburants de première génération, principalement extraits des produits agricoles comme la betterave à sucre et les graines de
colza, et les biocarburants de seconde génération, qui proviennent de sources de matières ligno-cellulosiques ou «de bois» ou de nouvelles technologies afin de convertir la biomasse
en liquide (BTL). 
Les biocarburants de deuxième génération sont encore au stade de l’évaluation et des études. Mais leur développement rapide et leur commercialisation sont recherchés car ils pallient un important
défaut attribué à la première génération. Reposant sur des produits agricoles, il leur est reproché de concurrencer fortement la production destinée à l’alimentation et de menacer la
biodiversité. 


 


 
Les deux principaux biocarburants de première génération sont le bioéthanol et le biodiesel. A ce jour, des initiatives concrètes sont menées par l’ADEME, qui supervise
deux projets démonstrateurs de recherche, GAYA et BioTFuel. Selon Jean-Michel Parrouffe, chef du département Energies renouvelables de l’ADEME, le but est de «finaliser la définition de procédés
industriels» permettant de mettre au point des biocarburants «à partir de l’utilisation de cellulose». Il s’agit donc de biocarburants de deuxième génération qui n’impliquent pas
le recours aux cultures vivrières, évitant ainsi de mettre en péril la sécurité alimentaire des populations. L’objectif européen de 10% de biocarburants dans les transports d’ici
2020 pourrait être révisé, selon les déclarations de la Présidence slovène de l'UE, à l’issue du Sommet de printemps. Les chefs d’Etat et de gouvernement craignent la hausse des prix alimentaires,
la déforestation massive et le manque d’eau. 
Martine Susset, présidente de la commission Environnement-Développement durable de Toulouse Avenir   http://martinesusset.unblog.fr/