MPF : La Commission européenne ne connaît pas la crise

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

mpf.jpg

Nous approuvons la décision prise à l'unanimité par les 27 gouvernements des États membres de l'Union européenne de réduire de moitié, en raison de la crise, l'augmentation de salaire de 3,7 % demandée par les 45 000 fonctionnaires européens, déjà généreusement rémunérés et échappant à l'impôt.


Nous condamnons fermement, en revanche, l'attitude indécente de la Commission européenne qui, au lieu de suivre les États, les traduit en justice devant la Cour de Luxembourg, estimant que les salaires des eurocrates doivent augmenter sans tenir compte de la crise.


Cette décision illustre, une nouvelle fois, l'excès de pouvoir dont dispose la Commission européenne par rapport à la volonté des États.


La décision de la Commission européenne met en lumière le fossé béant qui se creuse de plus en plus entre des élites bruxelloises ultra-privilégiées et la dure réalité économique que vivent des millions de Français et d'Européens.

Publié dans Européennes 2009

Commenter cet article