Les medias transforment les propos du Pape Benoit XVI sur la situation des roms en France

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

Benoit-XVI.jpg

 

 

Il faut apporter quelques précisions sur les propos du Pape Benoit XVI. Les médias ont tendance à faire dire
n'importe quoi au Pape. Si l'Eglise "qui est en France" a des positions, il faut en revanche bien comprendre ce que le Pape a dit, et ce qu'il n'a pas dit :
A la fin de l'Angélus, Benoît XVI s'est adressé aux francophones dans ces termes :

"Je salue cordialement les pèlerins francophones, en particulier les étudiants de la paroisse Sainte-Anne de la Butte-aux-Cailles, de Paris. Les textes liturgiques de ce jour nous redisent que tous les hommes sont appelés au salut. C’est aussi une invitation à savoir accueillir les légitimes diversités humaines, à la suite de Jésus venu rassembler les hommes de toute nation et de toute langue. Chers parents, puissiez-vous éduquer vos enfants à la fraternité universelle. Que la Vierge Marie vous accompagne dans la préparation de la rentrée scolaire qui approche ! Bon dimanche à tous !"

Et l'AFP en a conclu :

"Le pape Benoît XVI a exhorté aujourd'hui des pèlerins français à accueillir les hommes de toutes origines, quelques jours après le rapatriement par le gouvernement français de plus de 200 Roms vers la Roumanie et la Bulgarie."

L'AFP omet un petit détail, mais qui a toute son importance, et qui est même premier dans le texte du Pape :

"tous les hommes sont appelés au salut".

Le Pape ne dit pas que tous les hommes doivent pouvoir habiter la France, y toucher des allocations et bénéficier de la carte de séjour. Le Pape ne s'adresse pas ici aux politiques, contrairement à ce que certains disent. Il s'adresse aux chrétiens et signale que leur rôle est d'apporter le salut à ces gens, de leur apporter "Notre-Seigneur Jésus-Christ" (par l'évangélisation), sous l'autorité duquel seule la fraternité universelle s'instaure. C'est une réponse directe aux propos scandaleux du père Arthur Hervet, prêtre lillois engagé dans la défense des Roms, qui a déclaré publiquement prier pour la mort de Nicolas Sarkozy (propos qu'il a ensuite regretté) ! Pour un prêtre, avoir ce genre de discours est inacceptable et contraire à la foie chretienne, ces propos relèvent canoniquement d'une peine. 

Quoiqu'il en soit  jamais le Pape n'a critiqué "publiquement" la décision du gouvernement Français.

 

Fred GUYONNET

Publié dans Actualités nationales

Commenter cet article

bubu31 31/08/2010 23:48



Je suis UMP, je suis catholique mais je ne me reconnais plus dans cette Eglise qui ne cesse de donner des leçons aux autres mais qui ne se les applique pas : fais ce que je dis mais ne fais pas
ce que je fais!


Le Pape se mèle d'un débat français et donc fait de l'ingérence politique : Messieurs les éclésiastiques, commencez à balayer devant vos portes; vous êtes capables de critiquer l'expulsion de
gens qui sont sur notre territoire dans l'illégalité mais vous n'êtes pas capable de critiquer et de condamner les prêtres pédophiles! Je trouve cela encore plus écoeurant et je sais de quoi je
parle!


Deuxième point : je prendrais un vieux slogan qui date de fort longtemps : AU SECOURS LA GAUCHE REVIENT! et oui cette phrase là revient à la mode et je crains que dans moins de deux ans, il nous
reste que les yeux pour pleurer!


A croire que tous nos politiques ne comprennent rien au peuple! Pourquoi faire autant d'études pour en arriver là! Je me pose la question!


A écouter le commun des mortels dans la rue, au bar, dans les commerces, une réalité s'impose : les gens sont agacés et ne croient plus en rien! Moi-même je n'arrive plus à avoir les arguments
pour défendre notre Président si injustement attaqué!


Alors que faire? je suis quelque peu pessimiste! Et pour combler le tout, localement, c'est à dire en Haute Garonne se prépare encore une nouvelle querelle entre les ennemis de hier qui sont
devenu aujourd'hui des nouveaux amis! J'en perds mon latin! Nous venons d'assister à la naissance de UNITE UMP31! Tout sauf Christine de Veyrac, si j'ai bien compris!


Alors mes chers amis, j'ai bien peur qu'avec tout ça, nous ayons un pied dans la tombe et que la Gauche reviendra aux affaires, non pas par conviction du peuple mais tout simplement grâce à la
DROITE QUI EST REDEVENUE LE DROITE LA PLUS BETE DU MONDE!


Triste perspective!!


 



Gold31 29/08/2010 19:37



EN ACCUSANT SARKOZY « QUASIMENT
» DE NAZI…L’EGLISE CATHOLIQUE A LA MEMOIRE BIEN COURTE ! RETOUR SUR IMAGE ! ( par Gold31 )



florence mazzoleni 29/08/2010 06:34



Je redis que le premier scandales des "Rom", est l'attitude du gouvernement roumain. Les socialistes, à force d'opposition primaire contre le gouvernement, perdent toute lucidité et toute
crédibilité. Que tous ceux qui critiquent l'action de la France, qui ne s'est pas voilée la face sur ce sujet, les prennent en charge.



Tony 25/08/2010 07:21



Voici un sondage qui n'est pas assez diffusé et qui montre que les medias qui font la pluie et le beau temps sont dirigés par une minorité de français qui serait adeptes de la pensée unique. Y en
a vraiment marre de tous ces journalistes qui pensent être les rois et nous impose leur point de vue. Pourquoi ne les comparent on pas eux aux Nazis ?:


D'après un sondage fait par le Figaro, les Français plébisciteraient les mesures sécuritaires de Nicolas Sarkozy. Ils seraient ainsi 80% à être pour le retrait de la nationalité française aux
ressortissants d'origine étrangère coupables de polygamie ou
d'incitation à l'excision. Le démantèlement des camps illégaux de Roms recueille 79%
d'avis favorables et le retrait de la nationalité pour les délinquants d'origine étrangère en cas d'atteinte à la vie d'un policier ou d'un gendarme 70%. 



Antoine Taupier 25/08/2010 07:04



Je lis certains commentaires qui font des compraisons absurdes. Comparer la politique d'expulsion des roms de Nicolas Sarkozy à celle d'Adolf Hitler est epouvantable. On imagine bien qu'Hitler
n'a pas renvoyé les tsiganes dans leur pays en leur versement de l'argent. Ce parrallele est INACCEPTABLE. Pourquoi est ce un mal français de toujours tout rapporter à Hitler ?