LES JEUNES ACTIFS DE L’UMP31

Publié le par A.P.ré. (Jean Claude Bayau Daban)

Ils ont parlé de la dette.

 

Dirigés par Xavier Spanghero, une trentaine de jeunes s’est réunie le 5 octobre 2001 pour l’afterwork du mercredi sur la crise de la dette. Sujet au combien aride et complexe ! Mais rien ne dissuade ces jeunes qui feront la France de demain. L’intervenant principal était José Fury, militant dur la 6e circonscription. Puis Guillaume Bastiani a été invité par Xavier Spanguero qui faisait le maître de jeu à intervenir pour compléter certains points.

Il a été question de l’importance de la dette en général, des agences de notation et de l’importance de conserver les AAA, puisque la baisse de cette note entraîne l’augmentation des taux d’intérêts. L’Europe a été évoquée avec la situation de la Grèce. Faut-il continuer à la soutenir, le remboursement de la dette semblant être compromis dans l’esprit de tous. Faut-il sortir de l’Euro ? La règle d’or est-elle applicable par tous les pays de l’Union Européenne, alors qu’elle est en fait l’application du traité de Maastricht qui limite le déficit d’un pays à 3 %, règle qui n’a jamais été respectée. Que penser de la théorie de Keynes, qui faisait suite à la crise de 1929, du libéralisme qui montre ses limites depuis les chocs pétroliers de 1973 et 1974.

Quelles solutions aujourd’hui ? Aucun pays ne s’est enrichi en période d’autarcie, au contraire, le développement de l’occident s’est fait parallèlement à son ouverture au monde, et il en va de même aujourd’hui pour les pays émergents. La France ne peut sortir grandie d’un déni de mondialisation, et la seule issue viable est d’accepter le jeu de la concurrence internationale, en mettant tous ses atouts dans la bataille économique.

On ne peut que se réjouir de voir un tel investissement de la part de notre jeunesse, de la tenue et du niveau de ces réunions de travail et de formation.

 

Claude Alexis

Commenter cet article