Le train de vie de la Halde

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

Richard Mallié et Philippe Briand mettent en cause le "train de vie" de la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité (Halde).

Dux députés UMP, Richard Mallié et Philippe Briand, ont annoncé lundi 26 octobre qu'ils allaient déposer, dans le cadre du projet de loi de finances (PLF), un amendement visant à réduire de 20% le budget de la Halde (12,9 millions d'euros inscrit dans le PLF). "Notre pays se trouve actuellement dans un contexte particulier et le train de vie de la Halde (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité) a interpellé les députés de la majorité", expliquent-ils dans l'argumentaire de l'amendement cosigné selon eux par "plus d'une cinquantaine" de députés.

Des réclamations en baisse


Dans leur collimateur: le loyer de "1,5 million d'euros" par an pour l'immeuble parisien (quelque 2.000 m2 dans le IXe arrondissement) où siègent la Halde et ses 84 salariés. Pour appuyer leur démonstration, les parlementaires citent un rapport de la sénatrice PS, Nicole Bricq, qui avait pointé du doigt le coût "déraisonnable" des loyers de plusieurs administrations, dont la Halde (706,3 EUR/m2). Dans son rapport, Nicole Bricq suggérait que la Halde, comme le CSA et le Médiateur, puisse "délaisser le centre de Paris, voire s'installer en banlieue". Mais selon les députés, "le nombre d'emplois temps plein de la Halde a aussi augmenté de 5% entre 2008 et 2010" et "les dépenses de personnel de 15% pour la même période". A l'inverse, "le nombre de réclamations traitées par cette autorité a diminué entre 2007 et 2008".

134 euros par semaine


Les deux députés mettent par ailleurs en cause l'opacité des rémunérations du président de la Halde, Louis Schweitzer, et celle des autres membres de l'institution, car "il est impossible de connaître l'indemnité dont bénéficient le président ou les membres de cette autorité administrative indépendante". Interrogée par l'AFP, la Halde a néanmoins communiqué ces chiffres: "6.704 euros bruts pour le président de la Halde et 134 euros par semaine et par collège" pour les autres membres. Créée le 30 décembre 2004, la Halde compte, selon les chiffres qu'elle a indiqués, 84 agents et 7 personnes mises à disposition par d'autres administrations. 97 correspondants locaux y travaillent en outre bénévolement. L'amendement de Richard Mallié et Philippe Briand sera discuté en commission élargie le 5 novembre lors de l'examen des crédits des pouvoirs publics.

(Nouvelobs.com avec AFP)
source : nouvel obs

Publié dans Dossiers

Commenter cet article