Le Pen, par K.O. Peillon, par forfait !

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

les-progressistes.pngImage.jpg

Le Pen, par K.O.
Peillon, par forfait !


Chers Amis,

Vous avez été trés nombreux à suivre le débat de ce soir - "A vos de juger" - sur France 2 et à nous adresser, aux uns et aux autres, des messages de félicitations à l'adresse d'Eric BESSON.

En son nom personnel, je souhaitais vous en remercier.

S'il est certain que les medias retiendront l'absence - sans panache ni courage - de Vincent Peillon, il n'aura échappé à personne - qu'au fond - la vérité fut l'invitée majeure de cette émission:

- Vérité et Sincérité: Eric n'a éludé aucune des questions. Il s'est attaché à répondre avec sincérité sur lui-même, son passé, ses valeurs, son attachement à la cause républicaine ... Cette sincérité a, j'en suis sûr, touché de nombreux français.

- Vérité et Conviction: Eric est un homme de convictions. Ses valeurs républicaines l'ont poussé à accepter une des missions les plus difficiles du gouvernement. Il s'attache ainsi à démontrer que "là où la République s'exerce avec foi, l'action publique n'est jamais injuste". L'action - ferme et juste - menée au sein de son ministère en témoigne ; le fait qu'elle soit reprise de manière concertée et partagée par l'ensemble des pays de la communauté en est la preuve.

- Vérité et Courage: celui d'affronter les contradicteurs les plus malveillants du moment. D'un côté, le FN qui dénoncer une arrivée massive d'immigrés et de l'autre, le PS, qui se livre à des comparaisons nauséabondes pour dénoncer de soit-disant renvoi massifs et brutaux d'étrangers hors de nos frontières. Où est la vérité ?.. devaient se dire beaucoup de français avant l'émission. Nous sommes, désormais, certains qu'Eric BESSON les a convaincu de ses réponses.

Le Front National et Marine LE PEN nous ont donné, quant à eux, une affligeante illustration de la vacuité de leur discours et - comme l'a souligné Eric BESSON - de son anachronisme aux relents de dénonciation du "complot permanent".

Entendre Marine LE PEN conclure que l'Etat, complice du patronat, ouvre les vannes de l'immigration pour favoriser l'émergence d'une main d'oeuvre à bas prix ... et cela "pour bouter les "bons français" hors de France" nous a vraiment propulsé plusieurs siècles (politiques) en arrière ! 

Entendre Arlette Chabot dire la vérité sur la volte-face de Vincent PEILLON en dit long sur le malaise du PS à débattre avec Eric BESSON.

L'altier Vincent PEILLON, parangon de l'intellectuel bourgeois (comme en compte beaucoup son parti), préfère aux débats démocratiques d'insupportables monologues où ce dernier s'écoute parler, prend la pose, tente de s'insurger sans convaincre, desespère de percer dans un réptale - certes trés élégant - mais peu convaincant pour les français ...

Cette soirée fut donc un tournant: les français ont (re) découvert un Eric BESSON convaincu, convaincant, combatif et courageux.
Ils ont pu se consterner, une fois de plus, du discours sectaire du Front National et constater que le PS et ses quadras (ils sont quadras depuis 20 ans au PS :-) ...) n'étaient manifestement pas les "hommes de la situation".

Nous sommes fiers, chez Les Progressistes, d'aborder cette nouvelle année sur un si beau succès. Tous nous voeux à toutes et à tous et merci à Eric BESSON pour cette démonstration lumineuse de ce que signifie "être Progressiste": aborder sans crainte ni retenue tous les sujets (même ceux qui fachent comme le droit de vote des étrangers ou, demain, le non cumul des mandats ...), exprimer avec force ses convinctions, refuser le statu quo et faire avancer la société à la lumière d'une action juste, généreuse et mesurée car, avant tout, Républicaine !

Bruno DELMAS
Délégué Général des Progressistes

Publié dans Actualités nationales

Commenter cet article

hugues vessemont 16/01/2010 14:26


Bravo Peillon ! Doit on rappeler que la mission de service public consiste à informer les citoyens et non monter des spectacles de cirque ?