Le nouveau Président qui ne tient pas ses promesses

Publié le par A.P.ré. (Jean Claude Bayau Daban)

 

Le nouveau Président qui ne tient pas ses promesses Jean-Marc AYRAULT

La nomination de Jean-Marc AYRAULT en qualité de Premier Ministre de François HOLLANDE intervient après que ce dernier ait indiqué : "Je n'aurai pas autour de moi à l'Élysée des personnes jugées et condamnées."
Par cette nomination, le nouveau Premier Ministre qui avait été condamné en 1997 pour favoritisme, commence mal son mandat en revenant sur son engagement fort de campagne.

Quelle sera la suite ?

Au delà de cela, souhaitons pour le bien de la France au nouveau premier ministre courage et lucidité car la réalité va vite rattraper les promesses démagogiques de cette campagne.

La réalité ? C'est une dette de 1700 milliards d'euros, un taux de prélèvements obligatoires beaucoup plus élevé que la moyenne européenne, ce sont des entreprises qui ont du mal à embaucher et dont le taux de marge et la profitabilité s'effritent, ce sont des services publics qui ne sont pas évalués, c'est une école qui ne forme par les jeunes à affronter le 21ème siècle, un tissus social qui se désagrège, un communautarisme qui devient l'ennemi de la Nation...

www.apre.eu

Commenter cet article

Gold31 16/05/2012 10:06


François Hollande par cette nomination reste dans sa logique. Un premier ministre condamné par la justice française, est tout-à-fait compatible avec la suppression des peines planchers pour les
récidivistes (pour ne citer que ce seul exemple), voulue par François Hollande.


Le nouveau président veut réconcilier les français entre eux, mais visiblement, son investiture très partisane d'hier, a montré qu'il voulait surtout réconcilier les 50% de ceux qui ont voté pour
lui.


Or ne s'adresser qu'à une fraction de la population française, comme François Hollande n'a eu de cese de le faire hier, ou bien parler à nouveau de repentance par rapport à la colonisation, c'est
prendre le risque de rouvrir des plaies qui s'étaient cicatrisées au fil du temps (faut-il rappeler ici que 50% de la jeunesse algérienne a moins de 25 ans, et que la dernière colonisation date
de plus de 50 ans).  


En somme, défendre la veuve et l'orphelin, ne sera pas la priorité de François Hollande, ça, on l'aura compris.


François Hollande en rassembleur auto-proclamé, aura seulement réussi la prouesse dès le 1er jour de sa prise de fonction, à diviser davantage encore les français entre eux.


Et ce n'est qu'un début...