L’A.P.Ré soutient Brigitte BAREGES A CASTELSARRASIN

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

2010-02-15-Meeting-CASTEL-047.jpg

C’est à Castelsarrasin en Tarn et Garonne,  la ville de son enfance et du début de son engagement politique, que le président de l’A.P .Ré, Jean-Louis CHAVOILLON, avait décidé de se rendre ce lundi  afin de soutenir Brigitte BAREGES et la liste candidate aux régionales emmenée par Thierry DEVILLE.

Devant une assistance nombreuse, les castelsarrasinois et castelsarrasinoises attendaient la chef de file d’osons Midi Pyrénées » afin qu’elle dévoile son propos sur la réforme des collectivités.

C’était sans compter sur l’irruption soudaine d’une centaine de manifestants inquiets légitimement sur le futur tracé de la ligne LGV.

Brigitte BAREGES a, comme il se devait, engagé le dialogue avec ces derniers, tout en précisant 3 points :


Le premier était sa surprise totale de voir que les élus locaux n’avaient pas joué leur rôle dans cette affaire notamment d’information et de consultation


Le second que la député locale était totalement absente de ce débat.


Le troisième que ces manifestants arrivaient quelque peu en fin de course puisque les premières études avaient été menées en 2000.


2010-02-15-Meeting-CASTEL-045.jpgThierry DEVILLE, qui connait bien le président du conseil général, a invité les manifestant a se rapprocher des élus responsables en désignant le patron de la dépêche du midi  comme celui qui, dans une réunion de janvier dernier, avait qualifié les obstacles relatifs au futur tracé de mineurs. De même, il a également rappelé le rôle du conseil régional central dans cette affaire.

La discussion ayant eu lieu, Brigitte BAREGES a conclu en promettant qu’elle interpellerait les autorités compétentes afin de voir si techniquement un autre tracé était possible.

Les manifestants ont quitté la salle sans incident, tout en précisant qu’ils interpelleraient également la liste du président de Conseil Régional sortant.

Puis, Brigitte BAREGES a repris le fil normal de son propos tout en saluant la présence notre président, l’enfant du pays, que les militants n’avaient pas oubliés.

Brigitte BAREGES a conclu son exposé en affirmant qu’il fallait conserver l’espoir en réaffirmant avec l’énergie qui est la sienne, que son engagement politique avait été acté lors des affaires notamment URBA,  que le bilan du président sortant était mauvais, dénonçant les gaspillages ainsi que certaines dépenses somptuaires.


En cas de victoire, Brigitte BAREGES s’est engagé à réaliser un audit précis afin de faire un point complet sur une situation quelque peu « nébuleuse ».

La réunion s’est terminée autour du verre de l’amitié.


Jean-Louis CHAVOILLON en a profité  pour dialoguer avec ses compagnons de route tout en insistant auprès d’eux pour qu’ils portent un message clair : Le temps de la région de l’Après MALVY  doit être en marche.

Publié dans Régionnales 2010

Commenter cet article