Erdogan (1er ministre turc) plaide le communautarisme... en France

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

mpf.jpg

 

Le Mouvement pour la France appelle le Président de la République à condamner les propos du Premier Ministre turc sur l'assimilation


Lors de sa visite en France, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a appelé mercredi soir  à Paris, devant une foule en liesse, les Turcs de France à "s'intégrer" et à demander la double nationalité pour être les "diplomates" de la Turquie en Europe, mais s'est prononcé contre "l'assimilation" en tenant les propos suivants :


"Pour l'intégration, il n'y a pas de problème, mais je suis contre l'assimilation. Personne ne peut vous demander d'être assimilés. Pour moi, le fait de demander l'assimilation est un crime contre l'humanité [...] La France vous a donné le droit à la double nationalité: pourquoi vous ne la demandez pas ?"


Le Mouvement Pour la France condamne avec vigueur les propos inacceptables du Premier ministre turc et demande au Président de la République une réaction sans ambiguïté pour condamner un droit d'ingérence insupportable dans les affaires nationales. 


A l'heure d'une grave crise de l'identité et des repères, il est plus que jamais temps de faire en sorte que tous ceux qui veulent obtenir la nationalité française puissent répondre à des critères objectifs d'assimilation et pas simplement d'intégration. Il s'agit là d'une condition indispensable pour le maintien du vivre ensemble et de la cohésion sociale, autour de nos valeurs, de notre identité nationale et du pacte républicain.


Notre peuple a une identité et il exige qu'elle soit respectée par tous ceux qui demandent la nationalité française, mais également par les chefs d'Etat ou de gouvernement étrangers qui sont reçus par les autorités républicaines.

Publié dans Actualités nationales

Commenter cet article