Equipage de Vénerie (chasseurs) pris en otage dans le Cher.

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

CPNT.jpg

Devant les attaques de plus en plus nombreuses dont le monde de la chasse est victime,  CPNT appelle à la mobilisation de tous : chasseurs, agriculteurs et ruraux.

 

Ce weekend un équipage de Vénerie à été pris en otage dans le Cher par un groupe d’ « éco guerriers » et à dû arrêter de chasser. Ces extrémistes, le plus souvent accompagnés de caméras, sont cagoulés, vindicatifs, agressifs, ne recherchent que l’affrontement physique avec les Chasseurs.

 

Cette situation dangereuse est intolérable. CPNT appelle d’urgence les politiques à la raison car il est impensable de continuer à donner un crédit aussi important à ces lobbys d’anti tout. Sous le prétexte d’intégrisme idéologique pseudo écologique ces associations mettent à mal toutes les activités liées aux animaux : la  chasse l’élevage… (cf. le vison l’année dernière) sans en connaitre ni le fonctionnement ni les incidences.

 

Les chasseurs ne sont plus les seuls concernés car la régulation des animaux nuisibles est un problème d’intérêt général mais qui plus est, la chasse à courre si elle est pratiquée par des chasseurs, est suivie par bon nombre de gens qui ne sont pas forcément chasseurs mais simplement attachés à nos traditions françaises.

 

Sous le prétexte d’un dogmatisme sectaire, au nom du bien être animal et reposant sur  aucune argumentation scientifique, ces pseudos amoureux de la nature mettent à mal l’ensemble de nos traditions : la chasse, la gestion des espèces et des espaces mais également certaines activités économiques. CPNT dit STOP et défendra toutes les activités traditionnelles garantes de notre cohésion rurale mais également sociale car source d’emplois.

 

CPNT appelle donc tous les acteurs de la chasse, principalement mais pas seulement, à se mobiliser afin d’attirer l’attention de nos politiques et de faire, enfin, et dans un premier temps, reconnaitre l’entrave à la chasse comme un délit.

Publié dans Ecologie

Commenter cet article

Durand 27/03/2010 16:26


En réponse au commentaire 17 : je conseille à ce monsieur de réfléchir d'abord pour bien écrire la langue française!Il sera ainsi plus crédible dans ses propos qui démontrent à l'évidence une
singulière ignorance des sévices,des tortures que subissent les animaux chassés à courre pendant des heures.Voudrait-il être à leur place?


Ludovic PARTISAN 11/03/2010 15:46


il faudrai que certains se mettent à reflechir un peu, la vénerie ne prélève qu'un nombre infime d'animaux,1 pour 5 sorties en moyenne, beaucoup moins que les routes. Alors barrez les routes
pendants que vous y êtes !!!!


Durand 17/02/2010 21:16


La peine de mort était une tradition ainsi que les ordalies ou l'excision.Elles ont été éradiquées au nom de la dignité de l'homme comme va l'être la chasse à courre et plus tard la chasse tout
court.Indignes traditions qui font honte à la France.
Faire souffrir et massacrer des êtres sensibles que sont les animaux ne relève pas de la tradition mais de la bêtise et du sadisme. Que de tels actes soient très sévèrement condamnés.


Epimethee 17/02/2010 13:41


Sous le prétexte d’un dogmatisme sectaire, au nom du bien être animal et reposant sur aucune argumentation scientifique,

mettent à mal l’ensemble de nos traditions : la chasse, la gestion des espèces et des espaces mais également certaines activités économiques

http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/dogme/

http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/tradition/

Chacun en déduira ce qu'il veut...

Le " dogmatisme sectaire" est (dit en passant) basé sur un raisonnement simple, clair s'appuiant sur des notion de morale, d'éthique et d'empathie
Les traditions sont des dogmes d'un autre âge, parfois il est bon de les conserver (racines) parfois il est préférable de savoir les modifier.


Durand 16/02/2010 15:54


Excellent commentaire de : TroOn ! Concis et réfléchi CONTRE la barbarie que perpétue tout acte de chasse.Qu'il vienne nous rejoindre au : rac .poitou.charentes@gmail.com
Pour faire interdire ce cancer qui ronge et détruit notre belle et sensibe faune sauvage.