CPNT : GRENELLE 2 : Retour au bon sens face à l’écologie punitive, taxatrice et gavée d’argent public !

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

CPNT.jpg

CPNT se réjouit de voir que les parlementaires de la Majorité n’ont pas cédé à la pression des lobbys écologistes spéculatifs et ont ramené du bon sens, de la raison et du réalisme dans le Grenelle 2.

 

En effet, « l’écologie idéologique et business, ça commence à bien faire ! » pour paraphraser les déclarations du Président de la République au Salon de l’Agriculture.

 

D’une part de bonnes mesures ont été adoptées pour mettre en œuvre une écologie humaine et réaliste, respectueuse des territoires, de leurs populations et de leurs activités.

 

D’autre part, car très opposé à ces mesures pénalisant la ruralité dans toutes ses composantes, CPNT salue les parlementaires de la Majorité pour avoir rejeté la taxe carbone qui est un gadget de l’écologie punitive et taxatrice, et repoussé la taxe camion alors que l’économie est en crise. De même, l’énergie éolienne sera à juste titre soumise à des conditions strictes (nombre, distance par rapport aux habitations, puissance, etc.). L’éolien est une arnaque spéculative et destructrice des terroirs et son développement anarchique individuel par mitage ne sera plus possible. Les éoliennes ne brassent pas que du vent mais aussi beaucoup d’argent sur le dos des contribuables.

 

CPNT dénonce les hurlements « au loup » des lobbys écologistes et de leurs complices verts qui en veulent toujours plus en matière de restrictions, de punitions fiscales, de subventions et d’incohérences idéologiques alors qu’il ne s’agit que de groupuscules budgétivores en matière d’argent public et de subventions. Mais le vert n’est-il pas aussi la couleur du … dollar ?!

 

CPNT s’interroge d’ailleurs : comment et pourquoi un tel lobbying pour la pénalisation fiscale écologique des Français est-il possible de la part de cette nébuleuse écolo-verdâtre qui a profité (sans doute pour financer ces mêmes actions de lobbying !) de 55% d’augmentation (28 millions d’Euros !) de ses subventions publiques par le ministère de l’écologie ces dernières années ?

 

Visiblement, ce n’est pas la crise pour tout le monde et surtout pas pour les associations lobbyistes écologistes qui devraient faire preuve de plus d’humilité et de retenue et non de dogmatisme et de sectarisme idéologique. Pour CPNT, l’argent des contribuables français ne doit pas servir à financer et engraisser ceux qui veulent leur faire les poches !

Publié dans Actualités nationales

Commenter cet article