A l'approche de Noël, une lettre des évêques de France pour un « vivre autrement ».

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

Hémicycle assemblée plénière 5 novembre 2009
Le Noël des vitrines est de plus en plus précoce. Le Noël des pauvres se fait souvent attendre. Réunis à Lourdes en  Assemblée pleinière, les évêques de France adressent un vibrant appel aux communautés chrétiennes, à l'approche de Noël. Les pauvretés sont multiples. Certaines ont l'âge de l'humanité. D'autres sont générées par la société moderne. Les évêques ont pris le temps d'analyser ces « nouvelles pauvretés ». Leur message est social et spirituel. Ils encouragent et remercient ceux qui n'ont pas attendu la gravité de la situation pour agir. Ils invitent les croyants à ressourcer leur action dans le Christ. De nombreuses administrations publiques le disent : les catholiques sont nombreux à répondre « présents ». Cette dimension solidaire de l'Eglise catholique n'est surtout pas, pour elle, un motif d'orgueil. Mais il serait légitime qu'elle soit davantage répercutée dans l'opinion. L'image d'une Eglise « vieille dame empêtrée dans ses discours internes » est injuste. Les évêques viennent encore d'en témoigner à Lourdes. Les communautés chrétiennes, conscientes de leurs grandes limites, sont vivantes, ferventes et généreuses. En ces jours anniversaires de la chute du Mur de Berlin, et à l'approche du sommet de Copenhague, n'est-il pas urgent de proposer un « Noël autrement » pour un « vivre autrement » ?

Lourdes, le 8 novembre 2009
Père Bernard Podvin
Porte-parole de la Conférence des évêques de France

Publié dans Dossiers

Commenter cet article