MPF : Comité de liaison de la majorité présidentielle : un « fait historique »

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

Philippe de Villiers assistera au comité de liaison de la majorité qui se tiendra le mercredi 2 septembre. "Il y a très longtemps, et c'est un fait historique, qu'un président de la République n'a fédéré autour de lui toutes les forces de la droite et du centre", souligne-t-il, en précisant les raisons qui l’ont conduit à y participer : "J'ai accepté la proposition de Nicolas Sarkozy d'entrer dans le comité de liaison de la majorité pour trois raisons :


·           - d'abord, parce qu'il y a une crise qui nécessite aujourd'hui que l'on se mobilise dans un esprit d'union nationale,


·          - ensuite, parce qu'il m'apparait clairement que la voix du MPF sera mieux entendue à l'intérieur de la majorité qu'à l'extérieur,


·        - et enfin, pour concourir au rassemblement pour gagner les régions en mars prochain".


Le président du MPF a également précisé que le comité de liaison se voulait « une addition de diversités, de sensibilités et d'identités » afin de répondre à certaines critiques que sa décision a pu provoquer. "Nicolas Sarkozy ne m'a jamais demandé d'aseptiser mon discours mais, au contraire, de garder ma liberté d'expression et l'identité du MPF", "la sensibilité souverainiste n'est pas forcement celle de tous les partenaires de la majorité, mais nous avons des valeurs communes" précise encore Philippe de Villiers.


C’est dans ce contexte que Philippe de Villiers indique que pour les régionales, "le principe commun, c'est de rassembler pour gagner avec des listes d'union partout où on pourra le faire et des listes séparées partout où cela paraîtra souhaitable".

Publié dans Actualités nationales

Commenter cet article