La Gendarmerie rejoint le Ministere de l'Intérieur

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)


Mardi 7 juillet 2009, l'Assemblée nationale  a adopté par 283 voix contre 227 le projet de loi qui place désormais la Gendarmerie sous l'autorité du ministère de l'Intérieur.


La sécurité est une préoccupation forte de nos concitoyens. Elle procède des valeurs de la République. Policiers et Gendarmes, sont les garants du respect des principes républicains, de la paix sociale et  de la liberté de chacun d'aller et venir. 

 

Ce texte renforce la cohérence et l'efficacité du dispositif de sécurité intérieure, grâce au rattachement organique et opérationnel de la  gendarmerie nationale au  ministère de l'Intérieur.

 

Il réaffirme le statut militaire de la gendarmerie nationale, définie comme une force armée instituée pour veiller à la sûreté et à la sécurité publiques. Il fixe ses missions, qu'il s'agisse du maintien de l'ordre et de l'exécution des lois, des missions judiciaires ou de la défense des intérêts supérieurs de la Nation.

 

Enfin, le projet de loi organise la répartition des compétences entre le ministre de l'intérieur, responsable de l'organisation, de l'emploi et des moyens de la gendarmerie nationale, et le ministre de la défense pour l'exécution des missions militaires et l'autorité judiciaire pour l'exécution des missions judiciaires.

 

Je sais que ce projet de loi suscite des inquiétudes tant dans la gendarmerie que dans la police. Mais il n’y aura pas de fusion Nicolas Sarkozy l'a rappelé à plusieurs reprises : «  En tout cas tant que je serai Président de la République.

 

Pour ma part,  je tiens à souligner que ce projet de loi renforce  la capacité de la gendarmerie nationale à assurer la sécurité sur l'ensemble du territoire. Il s'inscrit parfaitement dans la politique menée par le Gouvernement pour moderniser l'organisation et le fonctionnement des forces de sécurité, de manière à mieux assurer la protection des Français.

La police et la Gendarmerie sont deux institutions qui ont leur culture, leur histoire, leur identité, leurs succès et leurs drames. Tout ce qui forge et soude une communauté.

 

Ce texte  favorise les synergies entre la police et la gendarmerie nationales tout en confortant l'existence de deux forces de sécurité, l'une de statut civil, l'autre de statut militaire, dualité qui répond aux besoins de notre politique de défense et de sécurité. »

 

Brigitte Barèges

Député de Tarn-et-Garonne

Maire de Montauban

Publié dans Actualités nationales

Commenter cet article