La Californie (USA) en cessation de paiement

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

Le gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger a placé son Etat en situation d'urgence budgétaire après avoir constaté l'incapacité du parlement local à voter un budget en équilibre.

Malgré un débat qui s'est poursuivi jusque tard dans la nuit de mardi à mercredi, les élus de l'assemblée californienne n'ont pu s'entendre sur la façon de boucler le budget, qui affiche un déficit de 26,3 milliards de dollars (18,7 milliards d'euros).

La Californie a en conséquence entamé mercredi une nouvelle année budgétaire sans avoir voté son budget. Désormais dans l'obligation de suspendre les paiements à leurs fournisseurs, les autorités de l'Etat s'apprêtent à signer des reconnaissances de dettes, une mesure qui n'avait plus été appliquée depuis 17 ans.

L'Etat le plus peuplé du pays, huitième économie mondiale en 2006, risque à présent de voir sa note de crédit à nouveau abaissée, ce qui augmenterait le coût de ses emprunts.

"Les parlementaires n'ont pas réussi hier à résoudre notre problème de budget, mais soyez assuré que l'effacement de tout le déficit reste ma première, et unique, priorité, et que je n'aurai de repos tant que cette tâche ne sera pas accomplie", a affirmé Schwarzenegger dans un communiqué.

Pratiquement chaque année, le parlement californien éprouve des difficultés à boucler son budget, mais cet obstacle intervient cette année au coeur de la plus lourde crise économique depuis la Grande Dépression de 1929.

MOINS DE DÉPENSES OU PLUS D'IMPÔTS ?

Les démocrates, majoritaires à l'assemblée d'Etat, sont d'accord avec les républicains pour réduire les dépenses, mais souhaitent également relever les impôts, ce que refuse la minorité.

 

Le camp républicain, dont fait partie Arnold Schwarzenegger, plaide pour une baisse plus prononcée des dépenses, dont les démocrates affirment qu'elles pénaliserait l'aide publique aux plus démunis.

 

Le chef de file des démocrates à l'assemblée de Californie, Alberto Torrico, a annoncé que son camp presserait le gouverneur d'approuver le projet de budget qu'il présenterait et que plusieurs républicains, selon lui, devraient finir par soutenir.

 

Les agences de notation ont prévenu qu'elles pourraient à nouveau abaisser la note de l'Etat. La semaine dernière, Fitch a revu à la baisse la dette obligataire générale de Californie, à "A-", soit le plus bas niveau parmi l'ensemble des Etats américains.

 

Fitch et Moody's n'ont pas réagi dans l'immédiat au projet d'émission de reconnaissances de dettes ni à l'échec du vote budgétaire.

 

Standard & Poor's a indiqué maintenir sa notation "A" sur la dette obligataire mais précisé qu'il la plaçait sous surveillance avec implication négative.

 

"Si l'impasse actuelle sur le budget se prolonge au point que les actions de l'Etat sur ses liquidités ne suffisent plus à isoler ses paiements prioritaires -dont le service de la dette- la notation obligataire générale de l'Etat sera vraisemblablement abaissée, peut-être à "A-", prévient S&P.

 

Avec Marianne Russ à Sacramento, version française Gregory Schwartz

source : yahoo !! actualités

Publié dans Dossiers

Commenter cet article

antisarko 08/07/2009 22:12

C'est comme l'herpès, on n'en guérit jamais. Sarkozy croit que l'entêtement est signe d'intelligence et de réussite.Il se plante une fois de plus et ce sont les salariés qui vont déguster.Le Chômage va exploser dans les mois qui viennent et la seule idée qui traverse l'esprit du président sur marche pied, c'est d'obliger une grande partie des français à travailler le dimanche.Sans contrepartie salariale, sans pouvoir d'opposition, c'est une mesure d'une grande justice sociale.C'est comme Hadopi,  peu importe l'utilité le la mesure, il faut faire plaisir à l'électorat conservateur et retraité, il faut faire croire que les engagements sont tenus.Ils ne le sont pas, et ne le seront jamais ! Où est le pouvoir d'achat ? La diminution du train de vie de l'état ? La fin des SDF ? etc ...Travailler le dimanche dans un pays en faillite revient à jouer du violon sur le pont du titanic en train de couler. Cela finit en quenouille de toute façon !