Combattre l'excision et les mariages forcés

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

 

Combattre l'excision et les mariages forcés 

Valérie Létard, secrétaire d'Etat à la solidarité, a annoncé le lancement dans la presse d'une campagne de sensibilisation contre l’excision et les mariages forcés . En France, plus de 140 000 jeunes filles seraient aujourd’hui menacées par ces violences dites coutumières. Les mutilations génitales féminines et leurs graves conséquences sur la santé concernent quelque 120 millions de femmes et de fillettes sur le seul continent africain, soit le tiers de la population féminine. Cette campagne de lutte contre l’excision et les mariages forcée s’inscrit dans le plan triennal lancé en novembre 2007 par Valérie Létard. Des brochures et affichettes seront distribuées dans les établissements scolaires, maisons de quartier, MJC, clubs sportifs, mairies ou bibliothèques, mais aussi dans des dispensaires, hôpitaux, maternités et centres PMI.

Publié dans Actualités nationales

Commenter cet article

Xavier 20/04/2009 13:31

J'aimerais revenir sur le précédent commentaire qui est tout aussi affligeant que faux puisqu'en France, on juge heureusement sur les faits, fussent-ils la résultante de quelque civilisation passéiste, car tout le monde en France est tenu de respecter les lois de la République.C'est ce qui permet de protéger les plus faibles, commes les enfants victimes d'excision ou les jeunes filles qu'on force à se marier.Il n'y a pas de dérogation à la loi et ceux qui s'y opposent peuvent soit tenter de modifier les textes soit partir vers des pays plus permessifs mais en aucun cas on ne peut tolérer le bafouement des loi de la République sous prétexte d'une quelconque richesse culturelle qui plus est, totalement subjective.Il faut donc non seulement prévenir mais aussi sanctionner les parents coupables d'actes de barbarie sur leurs propres enfants.La prévention seule ne permettra de régler efficacement ce problème.

Zen attitude 18/04/2009 18:54

Selon moi, cela ne suffira pas à faire evoluer les mentalites. Ces coutumes sont ancestrales et de génération en génération transmises.Comment faire comprendre que ces pratiques n'ont plus lieu d'être à notre époque? Nous ne pouvons pas intervenir sur une éducation qui reste une tradition et nous ne pouvons pas juger les personnes sur des faits qui sont propres à une civilisation.Les différences des uns et des autres font la richesse de l'humanité et témoignent de la diversité universelle.A vous de jugerA vous de voir et de croire qu'on peut tout faire à notre imageMais nous restons attachés à nos valeurs, traditions, richesses transmises de génération en génération même si celles ci semblent incohérentes à notre époque, elles temoignent du vécu de nos ancêtres

vkarole 18/04/2009 18:52

Il est grand tant de faire quelque chose contre ces méthodes arriérés, de plus il faut avancé avec la civilisation du pays ou l'on vit, la terre est a tout le monde, donc tout le monde a le droit de vivre dans le pays de son choix, mais d'en adopter les lois , et d' essayer de se civiliser en abolissant des coutumes barbares pour les femmes et les fillettes.Quand au tchador si la femme désire le porter d'elle même pourquoi pas, mais sans obligation; c'est dans sa religion, tout comme chez nous , sois disant civilisés, on impose le baptême, la comunion a des enfants qui n'ont pas forcémént envie de pratiquer une religieon quelconque  .bonne continuation et bonne soirée 

Ava 18/04/2009 18:34

J'adhère complètement à cette démarche :-l'excision une mutilation, avec risque mortel, une négation de la liberté des femmes,- les mariages forcés... une hérésie à l'heure actuelle..Merci pour l'info.