Le socialiste Jack Lang "émissaire spécial" de Nicolas Sarkozy à Cuba

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

L'ancien ministre de François Mitterrand Jack Lang a accepté de devenir "émissaire spécial" de Nicolas Sarkozy à  Cuba, affirmant une nouvelle fois son autonomie vis-à-vis d'un PS en pleine reconstruction après des mois de querelles intestines.


Après avoir confié le Quai d'Orsay au socialiste Bernard Kouchner, le secrétariat d'Etat à la Prospective puis le ministère de l'Immigration à Eric Besson, le chef de l'Etat a demandé à Jack Lang d'être "son émissaire spécial pour Cuba" pour tenter de relancer le dialogue politique et la coopération entre la France et Cuba.

Il a été nommé pour ses "compétences, notamment en matière internationale", a assuré le porte-parole du gouvernement Luc Chatel.


Régulièrement soupçonné de vouloir céder aux sirènes de l'"ouverture" de M. Sarkozy, le député PS du Pas-de-Calais a plusieurs fois démenti vouloir entrer au gouvernement, mais n'a jamais exclu d'accepter d'éventuelles missions "de réflexion".


En décembre, il avait évoqué comme l'un de ses "projets" une mission exploratoire à Cuba, précisant n'avoir "aucune raison" de la refuser si on lui proposait, alors que l' Union Européenne avait levé en juin les sanctions contre Cuba pour protester contre les violations des droits de l'Homme et décidé en octobre de reprendre sa coopération avec l'île communiste.


Actuellement à La Havane pour sa nouvelle mission, Jack Lang qui côtoie les dirigeants cubains "depuis trente ans", est "porteur d'un message du président" Sarkozy, selon l'entourage de l'ex-ministre de la Culture.


Durant son séjour, il doit avoir "une série d'entretiens" avec des "responsables cubains" et devrait rencontrer le président Raul Castro, qui a pris il y a un an la relève de son frère Fidel, malade, à la tête du pays.

Au lendemain de l'officialisation d'un mariage de raison entre les camps aubryste et royaliste au sein de sa direction, le Parti socialiste, en pleine reconstruction, tente de minimiser l'impact de cette nomination.

Ainsi, Martine Aubry, à qui M. Lang a notifié sa mission mardi, a simplement lancé, en marge d'une visite au salon de l'agriculture : "cela fait partie des talents de la France, Jack Lang! Tout le monde a envie de les utiliser".


"On utilise les talents, les contacts de Jack Lang pour que la France soit présente au moment où les Etats-Unis veulent sans doute reprendre contact à Cuba", a-t-elle déclaré, réfutant totalement une quelconque traîtrise.


Depuis l'élection de Nicolas Sarkozy, M. Lang, souvent aperçu à l'Elysée, s'est pourtant régulièrement distingué de ses amis socialistes.


S'émancipant du PS, il a notamment participé au comité de révision de la Constitution présidé par l'ancien Premier ministre Edouard Balladur et a été le seul socialiste à voter la réforme adoptée en juillet 2008 à une voix près.


Ségolène Royal avait alors dénoncé la "trahison" de son conseiller spécial durant la campagne présidentielle qui a, par la suite, appelé à voter pour Martine Aubry au poste de premier secrétaire du PS en novembre.

M. Lang a également jugé "plutôt positive" la politique internationale du chef de l'Etat, notamment au Moyent-Orient. Mais l'ancien ministre de l'Education n'en continue pas moins de fustiger les projets de réforme de son successeur, Xavier Darcos et montrer son désaccord avec la politique "fiscale et sociale" du gouvernement.


source : http://fr.news.yahoo.com/2/20090225/tpl-le-socialiste-jack-lang-emissaire-sp-ee974b3.html

Publié dans Actualités nationales

Commenter cet article