François Fillon annonce un recentrage des opérations militaires françaises à l’étranger

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

François Fillon à l’Assemblée nationale ; photo : Matignon
Le Premier ministre a annoncé, le 28 janvier devant les députés, que la France retirerait des soldats en Afrique, tout en maintenant en partie sa présence au Liban-sud. Il s’exprimait dans le cadre d’un débat à l’Assemblée sur les "opérations extérieures" de l’armée française.

François Fillon s’est exprimé en préambule du débat parlementaire sur le maintien des troupes françaises à l’étranger. L’Assemblée et le Sénat, conformément à la réforme constitutionnelle de l’été dernier, sont appelés à se prononcer sur la prolongation de cinq opérations extérieures (Kosovo, Liban, Côte-d’Ivoire, Tchad et Centrafrique).

Désormais, la France n’engagera de nouvelles opérations extérieures que lorsqu’elles seront "strictement nécessaires", dans "les conditions les plus sécurisées possibles" et "là où les enjeux humanitaires et stratégiques sont décisifs" a annoncé François Fillon en ouverture de son intervention.

Retrait de troupes en Afrique

Les retraits de troupes concernent 1 100 des 2 000 soldats français stationnés en Côte-d’Ivoire. "En Côte d’Ivoire, les enjeux sécuritaires ont perdu de leur intensité et l’attente d’échéances électorales toujours incertaines ne justifie plus le maintien de notre dispositif militaire en l’état", a souligné le Premier ministre.

D’ici à l’été, "au moins" 1 000 des 1 650 soldats de la force de l’Union européenne, Eufor Tchad/RCA, chargée de protéger les réfugiés du Darfour et les "déplacés" au Tchad, quitteront ce pays, a indiqué le chef du Gouvernement. Les contingents français seront remplacés par des casques bleus de l’ONU."Pendant quelques mois encore", la France continuera néanmoins "de fournir à l’ONU l’aide technique utile à son installation, en particulier un certain nombre de capacités logistiques" qui "lui permettront d’assurer progressivement son autonomie", a précisé François Fillon.

A propos du Liban, le Premier ministre a promis le "maintien" des 1 850 soldats du contingent français de la Finul mais le retrait prochain des deux navires de guerre français qui participent à la "Finul maritime" au large des côtes libanaises. Le "rôle stabilisateur" de la Finul au Liban "ne se dément pas et il mérite le maintien des soldats français au sein de la Finul renforcée", a souligné le chef du gouvernement.

Pour le Kosovo, François Fillon a "souhaité la transformation progressive de la KFOR en force de présence dissuasive".

Publié dans Actualités nationales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Delaire 11/06/2009 11:06


Bientôt dix hélicoptères français en Afghanistan


En moins d'un an, la France aura considérablement renforcé ses moyens héliportés en Afghanistan. Alors qu'au moment de l'embuscade d'Uzbin (aout 2008), il n'y avait que deux hélicoptères français dans le pays, il y en aura bientôt dix. Mais, officiellement, il n'y a toujours pas de renforts... Ces dix hélicos, basés à Kaboul, seront trois Tigre, trois Gazelle, deux Cougar et deux Caracal.
Peut-être nos protestations et articles auront servis à quelque chose en remuant l'opinion publique et les responsables militaires et surtout le chateau !A regretter que ce soit deux Cougar "retapés mais non armés" qui soient mis à la disposition de nos troupes, qui auraient préférés 3 Caracal armés, mais faute de budget et de disponibilités (faute de grive...), cela donne plus de souplesse dans les missions pour la logistique et l'appui feu, sans devoir attendre la disponibilité des américains dont nous dépendions !Pour la marine, on peut toujours rêver d'un deuxième porte-avions, au fait quand le Charles De Gaulle sera-t'il à nouveau opérationnel ?JDD

Frédéric 11/06/2009 10:20

Non n'envérons pas une ''brigage'' format divisionnaire, mais il y a sur zone une brigade interarmes de 3 000 h avec seulement une dizaine d'hélicos cette été (contre seulement 2 ventilos l'année dernière). Méme le Canada ou la Norvége en fait bien plus en prorata de sa puissance militaire...

J.D.Delaire 18/02/2009 13:37


Exclusif : les plans pour renforcer les troupes françaises en Afghanistan


Selon nos informations, les état-majors travaillent actuellement sur trois scénarios pour renforcer le contingent français en Afghanistan, avec des effectifs allant de 100 à 800 hommes supplémentaires. Aucune décision politique n'est prise et, officiellement, le ministère de la Défense exclut toujours l'envoi de tels renforts pour des raisons d'opportunité politique.
Le premier scénario, minimal, consiste en l'envoi d'une poignée d'hélicoptères de combat Tigre [ dont ce serait le premier déploiement opérationnel ] et d'une centaine d'hommes pour les soutenir.
Les deux autres scénarios (600 et 800 hommes) consistent en l'envoi d'un nouveau bataillon [Groupement tactique interarmes  - GTIA ], ainsi que d'équipes d'OMLT (Operational Mentoring Liaison Team) au sein de l'armée nationale afghane.
Le dispositif français en Afghanistan sera de toute manière profondément réorganisé dans les prochains mois, avec le transfert prévu de la sécurité de la région de Kaboul aux autorités afghanes. Cette réarticulation permettra de transférer des militaires français vers d'autres secteurs du pays.
  Source : Jean Dominique Merchet / Secret Défense / Libération  Tiens donc, le ministre de la défense serait un menteur ? On ne nous dit pas tout et on prend les français pour des   billes (pour être poli !) Voir mes articles précédents sur le sujet ! Le début du prix à payer pour les strapontins à l'OTAN !JDD / militant

Yake 05/02/2009 12:26

Bonjour, venez donner votre avis sur les idées de mon blog et contribuer à son développement pour créer une nouvelle pensée politique. Merci.
http://espritlibre.over-blog.fr/

J.D.Delaire 04/02/2009 09:35

J'ai eu quelques belles années hors de France, sous le béret rouge ou comme expatrié, je sais ce qu'est l'émotion d'entendre La Marseillaise...!