Devedjian nommé ministre de la relance économique

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)


M. Devedjian, 64 ans, sera "ministre auprès du Premier ministre", a précisé l'Elysée dans un communiqué, confirmant une information dévoilée dans la matinée par l'entourage du député des Hauts-de-Seine, qui va être remplacé à l'Assemblée par son suppléant Georges Siffredi.


M. Devedjian a annoncé sa démission de son poste de secrétaire général de l'UMP. Son remplaçant sera désigné le 24 janvier, lors d'un bureau politique et d'un conseil national du parti majoritaire, a précisé l'un des porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre.


Une source parlementaire avait affirmé un peu plus tôt que Brice Hortefeux, ministre de l'Immigration et l'un des plus fidèles lieutenants de Nicolas Sarkozy, allait lui succéder immédiatement à l'UMP. Précédemment, c'était plutôt le nom de Xavier Bertrand, ministre du Travail et secrétaire général adjoint de l'UMP, qui circulait.


L'entrée de M. Devedjian au gouvernement intervient alors qu'un remaniement ministériel est attendu pour le début de l'année, après la fin de la présidence française de l'Union Européenne.


C'est un poids lourd de la politique, plusieurs fois ministre, qui va piloter le plan d'investissement destiné à relancer l'économie française frappée par la crise.


M. Devedjian, qui devrait rester président du conseil général des Hauts-de-Seine selon des élus UMP de ce département, a notamment été en charge de l'Industrie (de 2002 à 2005), secteur placé au coeur du projet du chef de l'Etat.


"Avoir la responsabilité de la mise en oeuvre du plan de relance, c'est une tâche exaltante", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Matignon. "J'ai bien conscience que c'est très risqué, parce que c'est difficile. Mais comme c'est utile, il ne faut pas avoir peur d'affronter la difficulté".


Il a notamment dit craindre un "effet d'aubaine" de la prime à la casse automobile de 1.000 euros, qu'il mettra en oeuvre avec "beaucoup d'enthousiasme" et "beaucoup de vigilance".


A ses côtés, François Fillon a souligné sa volonté d'aller vite, annonçant que le Parlement serait saisi "début janvier" de deux projets de loi sur la mise en oeuvre du plan.


Le Premier ministre tiendra une réunion hebdomadaire de suivi, avec M. Devedjian et les ministres concernés.


Après l'élection de son mentor à la tête de l'Etat, M. Devedjian, qui ne cachait pas son désir de devenir ministre de la Justice, avait ironisé sur l'entrée de personnalités de gauche au gouvernement, se déclarant favorable à une ouverture "y compris jusqu'aux sarkozystes".


Avocat, Patrick Devedjian a rejoint le mouvement gaulliste à la fin des années 1960, après avoir milité au mouvement d'extrême droite Occident "de 19 à 22 ans".


Il avait été élu secrétaire général de l'UMP le 25 septembre 2007.


source : Yahoo ! actualités France

Publié dans Actualités nationales

Commenter cet article

http://www.capituleinfos.fr/ 09/12/2008 07:32

http://www.capituleinfos.fr/PREMIERE BOULETTE DE LA PRESIDENCE DE CHRISTINE DE VEYRAC A L UMP31

Pinocchio 08/12/2008 20:32

Alors , vous avez lu La Dépêche aujourd'hui?Continuez à commenter ls politique politicienne, c'est utile.

J.D.Delaire 08/12/2008 06:08

Bonne initiative !