UMP 31 Elections Internes : 8eme circonscription avec Sébastien BROUCKE

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)


Interview de Sébastien Broucke candidat au poste de délégué du comite de la 8eme ciconscription.

1 / Bonjour Sébastien, peux-tu te présenter pour les personnes qui ne te connaîtraient pas encore ?
Bonjour, j'ai 40 ans, je suis conseiller principal d'éducation à Saint-Gaudens depuis douze ans et je suis entré en politique dans le Comminges il y a un peu plus de deux ans. A cette époque, je pensais que je pourrais éventuellement être utile aux gens de bonne volonté qui souhaitent faire avancer les choses pour le plus grand nombre. Je considérais qu'il fallait à mon âge assumer plus activement mes devoirs et mes responsabilités de citoyen. Voilà pourquoi j'ai souhaité prendre le risque de me mettre au service des idées dans lesquelles je crois et du parti qui pour moi les incarnent le mieux.

2 / Tu es candidat au poste de délégué de circonscription sur la 8eme. Pourquoi ?

On m'a proposé, il y a quelques mois, le poste de chargé de mission dans la huitième circonscription. Plusieurs responsables et de nombreux sympathisants de droite dans le Comminges pensaient que je pouvais assumer cette fonction. Aucun autre nom que le mien n'ayant été proposé, et constatant que les maires en place comme les maires battus étaient rassemblés derrière cette candidature, je n'avais pas le droit de refuser de mettre les quelques compétences que certains m'avaient apparemment reconnues au service de mon parti dans cette 8ème circonscription qui, longtemps divisée, était maintenant étourdie par la défaite. J'avoue cependant que je n'avais rien demandé. Concernant ma candidature au poste de délégué de circonscription que seuls quelques uns me reprochent de présenter aujourd'hui, elle n'est que la suite logique de ma première mission. En effet, ayant rempli celle-ci comme ceux qui me l'avaient confiée l'espéraient, malgré le peu de temps qui m'avait été accordé, ne pas vouloir continuer sur la voie souhaitée eut été incohérent. Alors on m'a effectivement demandé de poursuivre une tâche qui ne fait réellement que commencer : Réunir.

3/ Peux tu nous présenter ta circonscription (géographie, nombre d'adhérents, spécificités) ?
La huitième circonscription est certainement la plus étendue, la plus éloignée de Toulouse également. Elle compte 14 cantons et s'étend de Rieumes à Bagnères-de-Luchon, et passe par Boulogne-sur-Gesse, L'Isle-en-Dodon, Salies-du-Salat, Saint-Gaudens... La circonscription compte un peu plus de 100.000 habitants répartis sur près de 300 communes. Malheureusement elle compte peu d'adhérents à l'UMP. Nous n'étions en effet que 350 à jour de cotisation début septembre. Améliorer ce chiffre sera un des axes de travail que nous aurons avec le futur comité.

4/ Le délégué est l'animateur de la circonscription. Comment comptes tu faire pour faire bouger ta circonscription ?
Je souhaite d'abord conserver l'unité au sein de la circonscription. Mon premier objectif est et doit rester celui-là. Mais si j'avoue que j'aimerais rassembler derrière une même bannière toute la droite du Comminges, car seule l'union véritable peut la faire gagner, il faudrait être stupide pour croire que 100 % des adhérents de notre territoire penseront la même chose et accepteront de travailler avec la nouvelle équipe qui se met en place ! Néanmoins, à ceux qui ne souhaitent pas de cette union que la majorité d'entre nous propose et espère, je tiens à dire qu'il sera difficile pour tous de ne pas travailler les uns avec les autres, car nous avons chacun à partager, à apprendre, et peut-être avant tout de nos différences. La seule chose qui ne sera acceptée, c'est que le groupe puisse passer après un seul d'entre nous, quel qu'il soit. La priorité en politique c'est le groupe ! Sur cela je ne reviendrai pas. Néanmoins, je respecte les convictions de chacun, mais j'espère que ceux qui ne sont pas totalement avec nous ne seront pas impitoyablement toujours contre nos propositions. Je considère en effet qu'une droite divisée ne saurait subsister. Mais pour ma part, j'ai foi dans celle du Comminges. Ensuite, pour répondre à votre question, on ne peut faire bouger un territoire aussi étendu si l'on ne fait d'abord prendre conscience de l'importance des enjeux à venir et de l'urgence qu'il y a à agir à chacun de nos sympathisants. Le catastrophisme restera toutefois derrière nous. Nous ne pouvions tomber plus bas. Il est temps maintenant de regarder devant nous afin de reconstruire ensemble un projet solide et viable pour tout le Comminges. C'est aussi pour cela que nous nous devons de rester unis afin de donner au plus grand nombre de Commingeois l'envie de nous rejoindre. Mais si je souhaite accroître le nombre d'adhérents dans la circonscription, je souhaite surtout que chaque adhérent soit aussi un militant. Ce qui ne veut pas dire que chacun devra obligatoirement partir avec ses affiches et son seau rempli de colle. Être militant, c'est avant tout partager et propager les idées dans lesquelles on croit.

5/ As tu établi une liste de noms de personnes avec qui tu souhaites travailler au sein de ton comité de circonscription. Comment as tu choisi ces hommes et ces femmes ?
Sur les 18 personnes qui se présentent au comité de circonscription, 17 sont des personnes que j'ai personnellement contactées afin qu'elles présentent leur candidature. J'ai tenté d'en trouver dans le plus de cantons possible. Je sais qu'il n'y a que 15 postes à pourvoir lors des prochaines élections, mais nous verrons ce qu'il est envisageable de faire avec ceux qui ne seront pas élus. Comment pourrais-je laisser chez eux ceux ou celles qui désirent se mettre au service de l'UMP 31 et du Comminges ?

6/ Tu as accepté de répondre à l'interview de l'A.P.Ré. car tu partages certaines valeurs avec notre association. Acceptes tu la charte de l'A.P.Ré. (http://apre.over-blog.com/pages/Charte_de_lAPRe-400145.html)  ?
Je ne connais que très peu l'APRé, mais j'ai répondu à l'interview de votre association car je considère que les questions que vous soulevez méritent d'obtenir des réponses de la part de quelqu'un qui se présente au poste de délégué de circonscription. Je crois qu'il est bon de saisir chaque occasion qui permet de partager nos valeurs et de faire avancer les idées que l'on porte.

7/ En ce qui concerne l'organisation et le fonctionnement de l'U.M.P. 31 actuels, penses tu que certains changements s'imposent ?
Je pense que des améliorations s'imposent, comme dans tout, et je ferai mon travail pour que les changements que plusieurs d'entre nous trouvent nécessaires aient lieu.

8/ As tu des idées pour intéresser les adhérents que l'on ne voit jamais. Comment peut-on les ramener au militantisme  ?
Ce n'est pas parce que l'on ne voit pas certains adhérents que ceux-ci ne sont pas intéressés. Adhérer c'est déjà montrer de l'intérêt. Néanmoins, je reconnais que l'on peut aussi se donner bonne conscience en adhérant à un parti tout en restant cloîtré chez soi. Mais peut-être faut-il comprendre que certains de nos adhérents ont peur de ne pas savoir comment partager leurs idées. La crainte d'être mal reçus ou perçus les obligent peut-être à se taire...

9/ Comment comptes tu faire pour attirer de nouveaux adhérents  ?
Comme je l'ai fait jusqu'à présent, en motivant chacun d'entre nous. En juin dernier, la huitième circonscription était la dernière des huit circonscriptions de Haute-Garonne quant à son taux de renouvellement des adhérents par rapport à 2007. En quelques mois nous nous sommes réveillés. Il y a quelques semaines nous étions déjà remontés à la seconde place. Qu'en sera-t-il demain ? Je suis confiant dans le Comminges et dans les commingeois. C'est un territoire oublié, mais c'est un territoire plein de ressources qui n'oublie pas ceux qui prennent soin de lui.

10/ As tu une ou des solutions pour que l'UMP 31 renoue avec la victoire ?

La seule solution, c'est l'union, l'union sacrée. Quel général a jamais gagné une bataille avec une armée en désordre ? Il faut de la discipline, du courage, et beaucoup de respect pour ceux qui travaillent dans l'ombre et sans lesquels rien ne se ferait. Mais l'union n'est pas l'uniformité. L'union telle que je la conçois passe par la confrontation des idées et le partage empreint de respect des opinions d'autrui. Je ne suis pas pour le règne de la pensée unique, néanmoins je demanderai aux prochains membres du comité d'avoir l'intelligence de parler d'une même voix lorsque des décisions seront prises. Pour certains, envisager l'éventualité d'un échec, c'est le premier pas pour échouer. Pour moi, envisager l'éventualité d'une victoire, c'est le premier pas pour vaincre. C'est cette vision là que je veux transmettre. Alors quant à renouer avec la victoire pour l'UMP 31, évidemment que j'y crois ! Mais il nous faudra une présidence forte, des soutiens nationaux, un projet clairement défini, et des objectifs pour chaque circonscription avec les moyens et les outils indispensables pour les atteindre.

11/ Que manque t'il à l'UMP 31 pour faire la différence ?
A mon humble avis, nous manquons d'esprit d'équipe. Il faut jouer collectif et arrêter de vouloir trouver l'ennemi ou l'adversaire dans nos propres rangs. Il faut penser au groupe que nous formons tous, et il faut penser à l'avenir. Nos idées sont les meilleures. C'est au groupe UMP 31 à se prendre en charge, c'est à lui de dire ce qu'il souhaite et vers quoi il veut aller. Les hommes et les femmes qui prennent des responsabilités au sein du parti ne sont que des outils au service de tous les membres qui le composent. Il est indispensable qu'ils s'en souviennent.

12/ L'A.P.Ré. est comme tu le sais un club qui a pour vocation d'établir un dialogue entre la Société Civile et les politiques. Comptes tu impliquer la Société Civile dans tes futurs projets pour ta circonscription ?

Je suis pour impliquer toutes les bonnes volontés, et au-delà de cela, toutes les compétences. La Société Civile en est remplie.

13/ Comment comptes tu impliquer les jeunes dans ta circonscription ?
C'est là ce qui me semble le plus compliqué à envisager à l'heure actuelle. Mais il est évident pour moi qu'il faut rapidement trouver une solution pour que nos jeunes aient eux aussi l'envie et les moyens de faire bouger les choses. Car ils sont davantage confrontés à la manipulation qu'à la réflexion politique. C'est la un grand dommage pour la démocratie.

14/ Pour avoir un impact plus important le comité de circonscription doit  écouter tous les habitants de la circonscription n'est ce pas ? Il doit être capable de faire remonter leurs problèmes et de leurs apporter une solution. De quelle manière peux tu nous aider à relayer ces informations, ces dossiers, ces inquiétudes et ces problèmes ?
Aucun comité d'aucune circonscription de France ne pourrait écouter tous les habitants qui la composent. Néanmoins, chaque comité doit être capable de se faire une idée la plus précise possible des problèmes et des difficultés que ceux-ci rencontrent chaque jour sur le territoire. Si tu ne viens pas au comité, le comité ira à toi ! C'est ainsi qu'il faut travailler. Je compte installer très vite un délégué dans chaque canton afin de relayer les informations entre le comité et les adhérents le plus rapidement et le plus exactement possible.

15 / Qu'aimerais tu dire aux adhérents et aux sympathisants de l'A.P.Ré., aux personnes qui vont te lire ?
Nos élections internes approchent, alors à ceux qui seront élus j'aimerais rappeler que quoi que l'on fasse en politique, il faut le faire avec coeur en se souvenant que, même si l'on en retire parfois quelque satisfaction personnelle, ce qui est très honorable, le but premier d'un responsable politique doit toujours être de s'occuper, de préserver et d'accroître l'intérêt du groupe qui lui fait confiance. Quant aux électeurs qui auront à se prononcer prochainement, je leur dirais que si voter n'est pas un acte grave, il n'en reste pas moins vrai que c'est un acte important que de mettre un bulletin dans une urne. Car voter, ce n'est pas seulement donner sa voix à quelqu'un le jour d'une élection, c'est s'engager à soutenir ceux et celles que l'on aura élus tout au long du mandat qu'on leur aura confié.

Sébastien, je te remercie.

Frederic GUYONNET

Publié dans Actualités locales

Commenter cet article

Fred Guyonnet 11/11/2008 16:39

Pour la 8ème circonscription, les élections internes se dérouleront à Saint Gaudens, Maison Chappert, 6bis route de Landorthe, de 12h00 à 17h00.

Geoffrey L 09/11/2008 18:35

ENFIN UN QUI NE FAIT ¨PAS DE POLEMIQUES. IL SERAIT BON DE RASSEMBLER TOUS CES CANDIDATS ET CES FUTURS ELUS POUR QUE LES ADHERANTS LES DECOUVRENT.

PASCAL 09/11/2008 13:59

Voici le SLOGAN DE MADAME de VEYRAC "AIGRIS ET REVANCHARDS DE TOUTES LES CIRCONSCRIPTIONS DE LA HAUTE-GARONNE UNISSEZ-VOUS" pour info: ce slogan n'ayant pas marché dans le Tarn contre Bernard Carayon on vient l'essayer à Toulouse...

LE CHEVALIER DE JONCOURT 09/11/2008 13:53

Décryptons la lettre de Madame de Veyrac aux militants: "Nous déclarons ne jamais consentir à l'extinction des droits (de rester députée européen et de prendre la tete de l'UMP) qui ont caractérisé l'Ordre noble et que nous tenons de nos ancêtres (ou de nos favoris)...Alors je réponds à Madame de Veyrac: "L'égalité naturelle...est le principe et le fondement de la liberté. Tous les hommes naissent, croissent, subsistent et meurent de la meme manière."

L'électron libre 29/10/2008 22:54

Ah... si j'avais eu un candidat pareil dans ma circonscription, plutôt qu'un "facteur" déguisé avec un nœud pap'...