Et si les nationalistes Corses avaient parfois raison ?

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

Ce n’est pas souvent que Génération Ecologie donne raison aux nationalistes Corses, mais leur dernière déclaration, par la voix de Jean Guy Talamoni, mérite qu’on s’y intéresse.

En effet, le leader nationaliste Corse propose de limiter le droit d’installation des étrangers en Corse en leur faisant subir un « stage d’adaptation ». C’est une proposition qui devrait être retenue pour de nombreux endroits à forte spécificité, en Europe.

Au fur et à mesure que l’Europe se construit, la France délègue ses pouvoirs à Bruxelles et les « écosystemes régionaux » ne sont plus protégés des prédateurs européens dont une grande partie est contituée par des agents immobilièrs dont le seul but est de bétonner le paysage sans tenir compte des équilibres écologiques régionaux.

Le but de la construction européenne est de défendre les intérêts du continent face aux grands blocs américains et asiatiques mais non d’uniformiser les régions qui constituent son territoire supranational.

Or, rien n’est prévue pour contrebalancer, au plan local, les mesures généralistes prises à Bruxelles. Il est donc évident que l’abandon des prérogatives nationales en faveur de Bruxelles entraînera, automatiquement, l’etablissement de contre-pouvoirs locaux pour la défense des spécificités régionales.

En ce sens les souhaits des nationalistes Corses font figure de précurseurs.

Michel Villeneuve
Porte-parole de Génération Ecologie,

Publié dans Actualités nationales

Commenter cet article

J.D.Delaire 03/09/2008 01:21

Christian Clavier entendu par la police !!!
L’acteur français Christian Clavier a été entendu aujourd’hui par la police, sur instruction du parquet d’Ajaccio, en compagnie des gardiens de sa propriété de Porto-Vecchio. L'audition a eu lieu dans le cadre de l’affaire de la violation de la propriété du Bronzé par un groupe de militants nationalistes. L'acteur et ses gardiens sont restés plus de quatre heures au poste de police. Christian Clavier, grand ami de Nicolas Sarkozy, a dû sortir un peu énervé de cette audition. Samedi, la propriété de l’acteur, située dans un lotissement privé et sécurisé baptisé Punta d’Oro, avait été envahie par une cinquantaine de nationalistes corses de façon "symbolique et pacifique", pour manifester leur mécontentement quant à la "spoliation foncière" des Corses sur l’île. Les "occupants" sont restés sur la pelouse de la villa et aucun dégât n'a été constaté.Le coordinateur des forces de sécurité intérieure en Corse, Dominique Rossi, a été, dès lundi, relevé de ses fonctions et muté à l'inspection générale de la police nationale par le ministère de l'Intérieur qui lui reproche sa gestion de l'affaire... Il a été immédiatement remplacé par Gilles Leclair, sous- directeur de la lutte contre la criminalité organisée et de la délinquance financière à la Direction centrale de la PJ... Mazette, une pointure !La violation de domicile est passible d’une peine de prison et d’une amende de 15 000 euros. D'après nos informations, c'est la nouvelle selon laquelle Christian Clavier envisage de vendre sa propriété qui a motivé cette occupation pacifique. C'est peut-être beaucoup de bruit et de décisions de justice pour pas grand-chose... Mais la bonne question serait : et si ce n'avait pas été la villa de Christian Clavier, que le président Sarkozy qualifie lui même "d'ami très proche", mais celle de monsieur ou madame Tout-le-monde ?
Une connerie impopulaire de plus...!

J.D.Delaire 30/08/2008 12:30

Chiche que l'on reprenne cette idée et que l'on l'étende à tout le territoire français !