L'a.p.ré. salut la libération d'Ingrid Betancourt

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)


BOGOTA (Reuters) - La Colombie annonce la libération par l'armée de la sénatrice franco-colombienne Ingrid Betancourt et de trois otages américains depuis des années aux mains des Farc.

Le ministre de la Défense Juan Manuel Santos a déclaré que tous les anciens otages étaient en relativement bonne santé après des années de détention dans la jungle. Onze militaires ou policiers ont également été libérés.

Les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) retenaient 44 otages de premier plan comme monnaie d'échange contre des centaines de militants emprisonnés.

Parmi eux, Ingrid Betancourt, candidate du parti Vert à l'élection présidentielle en Colombie, avait été capturée le 23 février 2002.

Une vidéo des FARC diffusée à la fin de l'an dernier l'avait montrée très amaigrie et déprimée.

Les trois otages américains travaillaient pour le département de la Défense et ont été capturés en 2003 après la chute de leur avion dans la jungle lors d'une opération de lutte contre les stupéfiants.

A Paris, l'Elysée n'a pas été en mesure de confirmer l'information dans l'immédiat. "Aucune réaction pour le moment. On ne dit rien on ne confirme pas", a déclaré à Reuters un conseiller du président Nicolas Sarkozy.

Hugh Bronstein, version française Jean-Stéphane Brosse

source : yahoo. Actualité

autre article :Ingrid Betancourt : biographie, situation, qui sont les farc ?

Publié dans Actualités nationales

Commenter cet article

Reaction De Bertrand delanoe 04/07/2008 11:38

-Le maire socialiste de Paris Bertrand Delanoë:

Il espère n'assister à "aucune récupération politique" après la libération mercredi d'Ingrid Betancourt, pour laquelle il s'est mobilisé "pendant six ans". "Evitons tout malentendu, chacun à l'endroit où il était s'est beaucoup mobilisé, notamment Nicolas Sarkozy", a-t-il reconnu sur LCI. "Je ne veux pas de spectacle", a prévenu le maire de Paris, pour qui "il n'y a pas de place aujourd'hui pour la moindre pensée mesquine" après la libération de l'ancienne otage, "une personne assez lumineuse".

Reaction segolene royal 04/07/2008 11:36

PARIS (Reuters) - Ségolène Royal a estimé lors d'une visite au Québec que Nicolas Sarkozy n'était "absolument pour rien" dans la libération d'Ingrid Betancourt, des propos qui ont provoqué des réactions de mépris teinté d'ironie dans la majorité.

"Tout le monde le sait, c'était une opération colombienne rondement menée qui prouve que les négociations avec les Farc étaient inutiles et n'avaient débouché sur rien", a déclaré l'ancienne candidate socialiste à la présidentielle, dont les propos sont rapportés vendredi par plusieurs radios en France.

"Voilà: ni polémique, ni récupération politique qui serait totalement décalée parce qu'en l'occurrence Nicolas Sarkozy n'a été absolument pour rien dans cette libération", a ajouté la présidente de Poitou-Charentes, en visite au Canada pour le 400e anniversaire de la fondation de la ville de Québec.

"Je ne pense pas que le besoin de se faire voir politiquement justifie un tel jugement", a répliqué Rama Yade sur LCI. "Ségolène Royal se croit toujours en campagne. Les Français ne seront pas dupes de cette stratégie politicienne", a ajouté la secrétaire d'Etat chargée des droits de l'homme.

"C'est inélégant de la part de Ségolène Royal d'oser dire des choses pareilles", a estimé le député UMP du Val-d'Oise Jérôme Chartier sur BFM TV.

"C'est dans le 'tout contre Sarkozy' qu'elle a déclenché depuis une semaine. Je n'ai pas le sentiment qu'elle va réussir à se construire comme leader politique de gauche en trouvant tous les jours la petite phrase qui permettra de casser du Sarko", a-t-il ajouté.

Michel A 03/07/2008 20:50

c'est une excellente nouvelle