DEBREEFING DE LA REUNION DE BOULOGNE SUR GESSE

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

DEBREEFING DE LA REUNION DE BOULOGNE SUR GESSE

EN AVANT !!!

 

Christian Raynal, responsable de l’UMP 31, a organisé, avec l’aide de l’APRé (Atelier de Professionnels Réformistes) une journée pique-nique Dimanche 18 mai à Boulogne sur Gesse..

L’objectif de cette journée, était de rassembler la grande famille UMP, pour de franches retrouvailles suite aux  moments difficiles qu’elle a vécu.

Le choix du lieu, le lac de Boulogne sur Gesse, a tous les atouts pour que cette journée soit détendue, conviviale et rassembleuse.

Vers midi, une centaine de militants motivés arrivent, se retrouvent, vont de groupes en groupes. Même la météo est de la partie ; un ciel bleu et serein. Quel présage !!


Monsieur Pierre Medevielle, Maire de Boulogne sur Gesse, nous accueille dans ce lieu magnifique et serein, dont nous avons apprécié les nombreux et magnifiques aménagements.

Vers 13H, les terroirs, de notre belle France, sortent des paniers.

Dans une ambiance franchement conviviale, nous échangeons nos spécialités régionales, liquides et solides, tout en dialoguant les uns avec les autres.

Info, idées, conseils, espoirs et motivation s’échangent tranquillement en attendant les interventions prévues à l’ordre du jour.

Christine de Veyrac, parlementaire européen, a exposé les avancées de l’adoption du nouveau décret sur l’Europe, les opportunités que présente la Présidence Française,  et l’utilisation du référendum pour les nouveaux pays désirant intégrer l’Europe ; notamment en ce qui concerne la Turquie.

            François Chollet, professeur de médecine, a exposé les dernières données économiques en insistant sur le fait, que malgré les difficultés, le cap était maintenu et que les premiers signes positifs de la politique du gouvernement apparaissaient.

            Jean Paul Escudier, Avocat, a expliqué l’enjeu des réformes des institutions ; les différentes options en présence. Les militants se sont prononcés pour le respect des engagements pris par le candidat Nicolas Sarkozy. Les militants s’impliquant d’avantage dans les choix des députés.

            Laurence Massat, du grand Toulouse, affirme la volonté du gouvernement de faire de l’Education Nationale un grand service public capable :

Þ    De former et de préparer aux métiers de demain.

Þ    De rivaliser avec les autres systèmes éducatifs européensÞ    .

Khalid Karroumi, formateur en sécurité, nous a démontrer que, immigration et délinquance ne sont pas toujours liés, et que l’accompagnement et la formation avaient accompli de belles œuvres.

Jean Louis Chavoillon, chef d’entreprise et Président de l’APRé, a reprit les grandes options du  « Grenelle de l’Environnement », et a exposé les défis de demain en soulignant que la sauvegarde de la planète était aussi un défi économique.
 

Au cours de ces exposés, l’implication des militants a été : vive, importante et constructive.

Monsieur Pierre Medevielle, Maire de Boulogne sur Gesse, nous a  exposé son parcours 

politique réussi, et affirme que les victoires à venir sont possibles, en affirmant ce que nous sommes sans crainte, sans tabous, sans honte.


Un grand merci à Christian Raynal et à l’APRé pour l’organisation de cette journée.

Il est évident, que si certains d’entre nous sont venus moroses et avec des doutes, ils sont repartis confiants et re-motivés. La reconstruction est sur les rails.

 

FM. Le comité de rédaction de l’APRé

Publié dans Toulouse 2008

Commenter cet article

Gilbert Laval 11/06/2008 23:28

Que penses Christian Raynal de la politique participative ? on le voit citer à tout va sur ce blog mais il ne parle jamais. Pourquoi ??

Anthony WILLIAMS 11/06/2008 09:30

Bucolique !!!

marielle 23/05/2008 16:18

Voici ce que j'ai compris au sujet de la Turquie: Nicolas Sarkozy accepte de continuer à "travailler" avec la Turquie dans le cadre d'une coopération privilégiée, en revanche les discussions qui concernaient l'entrée de la Turquie dans l'UE sont arrêtées.
J'ai été spécialement à Boulogne sur Gesse pour avoir des éclaircissements de la bouche de Christine de Veyrac , mais elle nous a dit qu'un apero ( ou dîner)-débat aurait lieu très prochainement à Toulouse. J'attends donc cette réunion , à laquelle participera peut-être Dominique Baudis en tête de liste ?
Je n'ai toujours pas la carte du parti du Président, mais ne désespère pas d'en avoir envie un jour ! l'UMP soutient-il vraiment notre Président qui , lui, a toute ma confiance ??

vincent 23/05/2008 08:39

petite rectification concernant l'OTAN.
1- la FRANCE n'a jamais quitté l'OTAN, mais le commandemant militaire de l'organisation. Cela veut dire que les militaires francais interviennent quand même pour l'OTAN, mais seulement quand ils le souhaitent.
2- la FRANCE a créer un état major européen à Paris au mont valérien et un état major de force européen à Lille. Comment pouvons nous espérer être leader de l'armée européenne si nous sommes les premiers à déserter lorsque nous ne sommes pas d'accord ?

patrick CRASNIER 22/05/2008 20:50

Oui c'est effectivement le problème, les ministres socialistes Jouyet en tête (mais Kouchner pas loin)font tout pour que le référendum soit supprimé, les manœuvres pour faire croire que le nombre d'habitants va influer sont de basses manœuvres malhonnêtes intellectuellement.
Même Devedjian qui était aujourd'hui avec l'UMP 31 affirme haut et clair qu'il souhaite un référendum pour l'entrée de la Turquie.
cette pierre d'achoppement, même si le députés européens de l'UMP font croire au miracle pour sauver leur position europeiste, serait certainement le problème de cette loi sur les institutions et pas du côté socialiste comme certains commentateurs veulent le faire croire mais du coté des députés de la majorité. ce serai un tournant si cette loi est refusée, du quinquennat de Sarkozy.
Alors dans les réunions de l'UMP 31 les problèmes de fonds seraient mieux à leurs places que de savoir qui va remplacer qui et qui va soutenir qui, quand on voit que le renouvellement passe par les plus de 60 ans . Un vrai débat de fond sur les enjeux futurs serait certainement beaucoup plus interessant. mais le président Baudis à affirmé à la presse ce soir que sa priorité c'était de développer l'Europe et de lui redonner la priorité. A bobn entendeur !!!