les maires socialo-comunistes refusent de mettre en place le service minimum. La greve politisee ?? comme d'habitude : oui

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

PARIS (AFP) - Enseignants et lycéens sont appelés à manifester et à faire grève jeudi, comme l'ensemble des fonctionnaires, pour dénoncer une "politique de démantèlement" du service public et les dizaines de milliers de suppressions de postes prévues en 2008-2009.

Outre l'Education, "les agents de la Culture, des Douanes, des Finances, de l'Equipement, comme ceux des hôpitaux et des collectivités territoriales devraient être très mobilisés", a estimé Jean-Marc Canon (CGT).

Cinq fédérations d'enseignants, ainsi que le Snalc-Csen, la Fep-CFDT, le Snetaa-Eil, une intersyndicale de l'enseignement supérieur et de la recherche, deux syndicats lycéens, trois organisations étudiantes appellent à faire grève et manifester.

Plus largement, les 5,2 millions agents des trois Fonctions publiques (Etat, territoriale, hospitalière) sont appelés à cesser le travail par cinq syndicats, ainsi que la CFDT-Fonctions publiques pour les seuls agents de l'Etat. FO propose, elle, une journée de "mobilisation interprofessionnelle". Des appels à la grève ont aussi été lancés à La Poste et France Télécom.

Principal motif de mécontentement: les 22.900 suppressions de postes dont 11.200 dans l'enseignement (8.830 dans le public) inscrites au budget 2008, alors que 35.000 sont déjà annoncées pour 2009 dans le cadre de la révision générale des politiques publiques.

Le projet de loi sur la mobilité des fonctionnaires, examiné par l'Assemblée nationale le 10 juin, suscite aussi les inquiétudes des syndicats qui y voient une "attaque" contre leur "statut".

Cette journée sera l'occasion pour le gouvernement d'expérimenter pour la deuxième fois le service minimum d'accueil (SMA) dans les écoles, qui consiste à rémunérer des agents municipaux pour qu'ils gardent les enfants les jours de grève, grâce aux retenues sur salaires des grévistes.

Le ministre de l'Education Xavier Darcos a déclaré mercredi que la journée de grève jeudi serait "non seulement la grève des enseignants mais aussi la grève des maires socialistes", en allusion aux mairies qui ne mettront pas en oeuvre le service minimum d'accueil (SMA) dans les écoles.

Interrogé sur i-télé au sujet du SMA, le ministre de l'Education nationale a affirmé qu'"il y a beaucoup de communes qui, parce qu'elles ont un maire socialiste ou communiste, ont décidé de ne pas le faire pour ne pas nous rendre service".

Selon M. Darcos, "ce n'est pas 2.000 mais 3.000 communes" qui vont organiser jeudi le service minimum.

"A la fin du quinquennat nous aurons vu que le SMA sera plébiscité", a-t-il encore prévenu.

Le SMA, qui consiste à rémunérer des agents municipaux pour qu'ils gardent les enfants les jours de grève, grâce aux retenues sur salaires des grévistes, avait été expérimenté une première fois dans 2.000 communes environ (sur 22.500 ayant une école) lors de la précédente journée de grève unitaire le 24 janvier.

Pour souvenir, Jean Luc Moudenc avait, à Toulouse, mis en place ce service minimum et avait apporté une veritable aide aux parents d'élèves se retrouvaient avec leur enfant sans point d'accueil. Que fera Pierre Cohen ?

source ; yahoo actualite
Frederic GUYONNET

Publié dans Actualités nationales

Commenter cet article

il ne tient pas ses promesses 22/07/2008 22:36

Le prix du ticket bus à Toulouse ne devrait pas être gratuit pour les moins de 26 ans, contrairement à ce qui avait été promis lors de la campagne des municipales. Cette mesure était une des priorités du programme de P. Cohen.

Cependant cette chose ne doit pas être vue comme une mauvaise chose. En effet, qui dit gratuité des prix, dit augmentation des impôts pour compenser.

Pourtant cela n'est pas la raison évoqué par Stéphane Coppey, président de la SMTC. D'après lui, la hausse du prix du carburant empêcherait cette mesure d'être appliquée. Pour une fois nous pouvons nous réjouir de cette augmentation, car en plus du coût de celle-ci, il aurait fallu ajouter à ses dépenses annuelles, l'augmentation des impôts locaux.

professionnels 21/05/2008 11:36

Merci pour ce très bon site digne de professionnels!

Je reviendrai souvent vous lire...

Fanette 19/05/2008 17:01

Ce qu'il faut appliquer c'est surtout que le personnel municipal et les CLAE ne se mettent pas en même temps en grève, c'est ridicule et contre productif !Je n'empêche pas les profs de faire grève bien au contraire mais qu'ils cessent de se croire tous seuls !
A force de pousser le bouchon trop loin on en vient à créer des motions pour stopper les hémorragies, n'importe quoi !

Vous serez là à la 3° République des blogs, au moins l'un d'entre vous ?

Pinocchio 15/05/2008 21:45

Le Parti Shadok a une devise:
"Il vaut mieux faire grève quand ça va mal, que risquer que ça aille mieux en se mettant au travail"

patrick CRASNIER 15/05/2008 09:24

Cette situation, inacceptable pour les parents d'élèves est malheureusement le résultat bien sur d'une politisation des grèves par la gauche, mais aussi par l'absence de réformes conduites jusqu'au bout. Notre gouvernement, nos députés, nos sénateurs sont toujours sur le reculoir pour mettre en place de vrai réformes comme s'ils avaient peur de perdre les voix de gauche. Le résultat de cette politique molle, qui demande un service minimum mais avec le volontariat ne marche pas et ne marchera jamais avec les syndicats totalitaires de gauche. Il faut du courage politique voter une loi sur le service minimum qui soit une vrai loi avec des effets positifs nécessaire. Aujourd'hui ce n'est pas le cas et ce qui se passe n'est que le résultat de cette politique molle.