Lettre ouverte à Monsieur Patrick Devedjian, secrétaire général de l'U.M.P. au sujet de la situation en Haute Garonne.

Publié le par A.P.ré.

 

Les Militants UMP de la Haute Garonne, face à la dernière débâcle électorale en Haute-Garonne, souhaitent faire-part à Monsieur DEVEDJIAN, secrétaire général de l'U.M.P., et aux instances nationales, de leur colère à travers la voix déterminée de l'Atelier des Professionnels Réformistes.

 

Monsieur le Secrétaire Général de L'U.M.P,

 

Depuis sa création en 2002, l'Union pour un Mouvement Populaire, a gagné toutes les grandes élections nationales, les élections présidentielles de 2002 avec Jacques CHIRAC, ainsi que les élections législatives de la même année, les élections présidentielles de 2007 avec Nicolas SARKOZY, ainsi que les élections législatives de la même année.

 

Avec 312 députés et 155 sénateurs, avec 370 247 adhérents à jour de cotisation, grâce à sa modernité et à la richesse de ses idées, notre parti a su s'imposer en un temps record pour devenir le plus grand parti politique de France, sauf sur Toulouse et en Haute Garonne où depuis sa naissance, la fédération U.M.P. 31 a perdu chacune des élections locales.

 

Elle a perdu les législatives de 2002 avec seulement 2 députés sur 8. Elle a perdu les régionales et cantonales de 2004 avec l'élection de Martin MALVY à la présidence du Conseil Régional. Elle a perdu les législatives de 2007 avec zéro député de la majorité dans tout le département. Elle a enfin perdu les  municipales de 2008 et notamment Toulouse, bastion historique de la droite où Dominique BAUDIS était régulièrement élu par le passé au premier tour.

 

Au total, aujourd'hui, l'U.M.P.en Haute-Garonne possède 0 député sur 8, 0 sénateur sur 4, 3 conseillers généraux sur 53, 4 conseillers régionaux sur 37. Pourtant, avec  près de 8 000 adhérents, notre fédération est l'une des plus importantes de France et la plus incompétente en termes de mobilisation, d'animation, et d'efficacité.

 

A l'évidence, elle ne fonctionne pas  et ce bilan catastrophique est du à l'absence de démocratie interne, à la suprématie du paraître sur l'action, et à la monopolisation des postes à responsabilités, par des apparatchiks inactifs, sans stratégie ni perspectives.

 

C'est pour toutes ces raisons que nous demandons aujourd'hui, la démission du bureau départemental et la tenue d'élections internes anticipées.

 

A défaut, si nous n'arrêtons pas l'hémorragie dont nous sommes actuellement victimes, nous perdrons inéluctablement les prochaines élections comme nous commençons à perdre déjà nos adhérents.

 

Nous, militants de chaque instant, comptons  sur votre sens des responsabilités pour  prendre les dispositions qui s'imposent afin de préserver l'avenir de notre fédération, et à terme de notre famille politique.

 

Les victoires de demain ne seront envisageables que si nous entreprenons dès aujourd'hui un vaste travail de fond et de renouvellement au niveau local. La Haute-Garonne est riche d'adhérents, jeunes capables et motivés, d'hommes neufs, issus notamment de la société civile. Le temps est aujourd'hui venu de les laisser s'exprimer, et pourquoi pas de leur donner les manettes.

 

En espérant que vous examinerez notre légitime requête, avec la bienveillance, la lucidité, et le réalisme qu'impose la situation, nous vous prions d'agréer Monsieur le secrétaire général l'expression de nos sentiments les meilleurs.

 

Les simples et modestes, mais très motivés militants U.M.P. de la Haute Garonne.

Publié dans Toulouse 2008

Commenter cet article

Monsieur Poireau 12/04/2008 21:02

Rhô merci ! Ca fait plaisir en étant de gauche sous un gouvernement d'une incompétence rarement atteinte de lire quelques bonnes nouvelles pour la gauche !
Changez rien les gars, z'êtes bien comme vous êtes !
:-)

François R. 01/04/2008 21:45

bravo pour cette initiative nécessaire et salvatrice pour l'UMP.
Après ces défaites, nous avons plus que jamais besoin d'un nouveau souffle et de nouveaux visages pour incarner nos valeurs.
Les équipes sortantes, issues du passé, ne nous ont menées qu'à des échecs de plus en plus importants, atteignant aujourd'hui le fond de l'abysse électorale.
Durant les campagnes municipales, la fédération a été (volontairement?) muette : ayant proposé mon aide par trois fois, je n'ai jamais reçu de réponse ni de remerciement!
Il est enfin temps de mettre en oeuvre une stratégie de reconquête et ceux qui sont aux manettes de notre UMP ne peuvent en aucun cas l'incarner, pire, ils sont incapables de définir des objectifs politiques, à part pour leur propre personne, dans des scrutins de liste (courageux...).

Allez-transmettre cette lettre ouverte à nos responsables nationaux et à Nicolas sarkozy?
Je pense que dans cette période obscure pour notre parti, l'UMP doit en profiter pour faire table rase des querelles passées et des perdants professionnels.

Vive l'UMP (renouvelée) !

Pinocchio 01/04/2008 21:32

J'ai encore ma carte UMP. Je peux la renvoyer à Devedjian si cela peut aider

Xavier 01/04/2008 14:16

Franget a raison sur plusieurs points : la campagne doit se mener sur tous les fronts et les arguments doivent être fédérateurs ce qui n'a pas été le cas ni sur le web ni sur le terrain où on aurait mieux fait d'éviter certains tracts polémiques.

Pour répondre à Gold concernant mon ambition, en effet, j'en ai une : c'est de rassembler un maximum de personnes derrière les candidats ump pour que nous gagnions des élections.

Ce serait un comble qu'on me le reproche.

françois 01/04/2008 10:13

Et où sont passés les jeunes durant cette campagne ??? On n'en a vu quasiment aucun dans le département...
Ce n'est pas parce que Vincent Noves, leur président, est candidat quelques part qu'il doit lacher ses troupes, ou alors qu'il démissionne pour nommer quelqu'un de motivé, qui a l'expérience du terrain, et pas laisser en intérim un adjoint déjà trop occupé par son boulot au cabinet de Moudenc... !

Il faut réclamer sa tête, en même temps que celle des autres, car il est aussi responsable qu'eux.