Djillali Lahiani tacle les beaux parleurs du Conseil Général et du Conseil Régional !

Publié le par A.P.ré.

undefined



Dans une tribune publiée dans la Dépêche du Midi du 8 février, M. Llorca, candidat socialiste aux cantonales, s’offusque du Grand Projet de Ville humain que Jean-Luc Moudenc propose aux habitants des quartiers. 

Ce Grand Projet de Vie, comme nous l’appelons aussi, a du souffle et du coeur. C’est un nouvel élan que nous voulons insuffler dans les quartiers pour restaurer un lien social fort et sincère entre tous les habitants.

Les élus socialistes, sûrement en panne d’inspiration pour leur programme, se réveillent soudain et en revendiquent la paternité.

La réalité, c’est qu’encore une fois les grands discours du coeur que les élus du Département et de la Région essaient de vendre en période électorale ne trouvent pas de traduction concrète dans leurs décisions politiques de ces dernières années.

Le Conseil Général et le Conseil Régional n’ont rien fait quand la Mairie de Toulouse décidait au printemps 2006 d’augmenter de 40 % sa participation financière dans le Grand Projet de Ville.

Ce qui leur vaudra ce commentaire sans appel du Comité d’Engagement de l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU), instance totalement indépendante, dans son avis officiel du 13 avril 2006 : 

       « les membres du comité d’engagement regrettent une implication financière insuffisante de la Région et du Département pour un projet majeur pour le développement économique et social de Toulouse. Leurs implications respectives […] ne semblent pas conformes aux espérances qu’avaient fait naître leurs engagements dans le GPV. Ils se félicitent que la Ville de Toulouse ait pu compenser ce manque de solidarité financière locale. » 

En d’autres termes, en matière de rénovation urbaine, il y a ceux qui parlent, mais se soucient peu d’accorder leurs décisions avec leurs beaux discours, et ceux qui agissent sur le terrain, au plus près des habitants.

Avec Jean-Luc Moudenc, nous avons choisi d’agir. Dans quatre ans, notre GPV, l’un des plus ambitieux de France, sera achevé et la réussite sera au rendez-vous. Les quartiers auront retrouvé une taille humaine et seront réintégrés dans la dynamique de la ville. Surtout, nous aurons tout mis en oeuvre pour améliorer la vie des habitants, pour soutenir leur recherche d’emploi, pour aider à la réussite éducative de leurs enfants et pour lutter contre les discriminations qui ne sont pas une fatalité. »

Djilalli Lahiani
source : www.moudenc2008.fr

Le point de vue de l'Apré :

Djialli Lahiani dénonce avec pertinence le décalage entre les discours du Conseil Général et du Conseil Régional et l'absence de travail sur le terrain.

Publications diverses, publicité, sponsoring, partenariats, le Conseil Général et le Conseil Régional sont partout. Il serait peut être plus pertinent d'utiliser nos impôts à des fins plus pratiques comme l'achèvement de la rocade Arc-en-Ciel que nous attendons depuis10 ans ou le financement du Grand Projet de Ville ...

Publié dans Toulouse 2008

Commenter cet article

Towel 14/02/2008 17:57

c'est très simple. Avec tout son fric, le département favorise les communes périurbaine pour que la part de population de l'agglomération soit amoidries et celles des "campagnes" nettement gonflées.

Ainsi, il parvient à légitimer encore plus son pouvoir contre la ville-centre et bloquer tous les projets : "non à la Rocade, non à l'aéroport, les campagnes à Toulouse sont des lieux de vie"

C'est une technique dangereuse, car une Aire urbaine de 1 200 000 d'habitants, aujourd'hui, a besoin de vastes terrains pour ses équipements.
Mais Izard s'en fiche.

jerome 14/02/2008 17:43

je crois pas que le probleme est qu il n agisse pas ils agissent mais avant ils etudient les retombees politiques et penaliser les demarches de la mairie de toulouse est surement quelquechose qui procure une grande satisfaction a messieurs izard et malvy

ils doivent bien faire des choses puisque la part du departement dans la taxe d habitation a augmente deux fois plus que celle de la ville de toulouse et pour la region c est trois fois plus

heureusement qu ils ont de grands projets pour notre ville pour qu enfin les trois parts augmentent en harmonie

Gold31 13/02/2008 21:32

J'assistais hier aux assises des séniors, où les organismes divers et variés du conseil régional et du conseil général, et leurs multiples associations sponsorisées, n'ont évoqué les séniors qu'en terme de pénibilité du travail...alors que nous vivons mieux et en meilleure forme, et que nous paraissons à 60 ans désormais 15 ans de moins.
Mais le discours reste le même, celui de toujours plus de subventions, d'arrêts maladie à cause du stress, de ladite "penibilité", comme si nous vivions au début du siècle dernier.
De propositions pour les séniors-demandeurs d'emploi en souffrance, point !
Il faut débloquer des fonds, encore et toujours, pour faire vivre nos apparatchiks PS du " Nous d'abord ". Les séniors privés d'emploi peuvent bien attendre, occupons nous d'abord de ceux qui stressent d'en avoir un !
Ainsi marche le monde selon notre bienveillant conseil régional socialiste.

Xav. 13/02/2008 11:48

JL Moudenc ne fait pas que donner la parole aux hommes de terrain, il leur donne des responsabilités : Djilalli Lahiani sera 15e sur la liste et se présente par ailleurs pour être conseiller général dans le canton XI !

Je crois que c'est le candidat aux cantonales qui est situé le plus haut.

Delaire Jacques-Daniel 13/02/2008 10:55

Ce sont au Conseil Régional et Conseil Général dirigés par le PS, des girouettes sectaires qui changeraient tout d'un coup de politique comme les caméléons d'apparence, pour appuyer le camarade Pierre Cohen dans sa campagne !
Ne faites jamais confiance à ces personnes là, jamais !
Toulouse mérite Jean Luc Moudenc pour sa cohérence et ses projets bien réfléchis !