Municipales : 2008 Toulouse la liste de Jean-Luc Moudenc commence à se dévoiler.

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

LISTE D'OUVERTURE POUR JEAN-LUC MOUDENC

Après les socialistes Yvette Benayoun-Nakache et Robert Gély, Marie-Françoise Mendez, ancienne secrétaire générale des Verts, ce sont aujourd'hui M. Michel VALDIGUIE, déjà adjoint au maire et également président du groupe UDF-MODEM au Conseil Régional, Mme Elisabeth HUSSON-BARNIER, présidente départementale du MODEM et Mme Martine SUSSET, déléguée régionale de parti écologiste CAP 21 qui rejoignent aujourd'hui la liste de M. Jean-Luc Moudenc pour les futures élections municipales.
 
Ces annonces confirment le souhait de diversité exprimé par Jean-Luc Moudenc bien avant le début de campagne, diversité des opinions mais aussi, et c'est surement le plus important, diversité et complémentarité des compétences.
undefinedundefinedvaldiguie-michel.jpgundefinedelisabeth-Husson.jpg








(Photos : dans l'ordre :
Yvette Benayoun-Nakache et Robert Gély du P.S, Michel Valdiguie de l'UDF-MoDem, Marie-Françoise Mendez des Verts, Elisabeth Husson-Barnier du MoDem, manque : Martine Susset Cap21).

revenir à l'accueil : ACCUEIL DU BLOG

Publié dans Toulouse 2008

Commenter cet article

Le Petit Grognard 24/01/2008 08:35

A Anthony: je me suis trompé de lien, c'est vers ton article de la Dépêche que je voulais amener et non ver sun article sur la LGBT. Bien vu

Anthony WILLIAMS 24/01/2008 07:31

Les instances nationales du Mouvement démocrate (MoDem) ont décidé hier de sanctionner le ralliement soudain d'Elisabeth Husson-Barnier, l'ancienne présidente de l'UDF 31, à la liste de Jean-Luc Moudenc soutenue par l'UMP et le Nouveau centre. « Son avenir ne s'inscrit plus chez nous, affirme Eric Azière, responsable national des élections. Mme Husson-Barnier ne représente plus le MoDem dont elle n'a jamais été la présidente en Haute-Garonne. Nous prendrons les mesures qui s'imposent pour qu'elle ne puisse pas revendiquer son appartenance au Modem ». En conséquence, Elisabeth Husson-Barnier fait l'objet « d'une suspension immédiate ». Eric Gautier pourrait assurer l'intérim. Le MoDem envisage par ailleurs de saisir la commission nationale informatique et liberté (Cnil) sur la supposée utilisation du fichier des adhérents MoDem de Toulouse par Elisabeth Husson-Barnier : « Plusieurs membres toulousains, qui n'avaient jamais milité auparavant dans un parti politique, se sont plaints d'avoir reçu des invitations pour les meetings de Jean-Luc Moudenc », affirme Eric Azière. Elisabeth Husson dément formellement avoir détourné le fichier des militants : « C'est ridicule et de toute façon, plusieurs personnes au Modem de Haute-Garonne étaient en possession de ce fichier, se défend-elle. D'ailleurs, alors qu'on parle de cette affaire depuis la mi-décembre, les instances nationales m'ont fait parvenir le nouveau fichier des adhérents fin décembre. Si on n'avait pas eu confiance en moi, pourquoi me l'aurait-on envoyé ? » Elle déplore « un climat de suspicion et de mépris », ironisant sur « une enquête à la Hercule Poirot ». Elle stigmatise « la violence » de ses détracteurs : « Je ne deviens pas UMP, jamais je ne le deviendrai. Je n'ai jamais été aussi à l'aise ».

Fr�d�ric GUYONNET 23/01/2008 22:04

Petit Grognard, les commentaires sont libres car nous sommes à l'écoute de tous, y nous devons ecouter les idées differentes pour pouvoir debattre. Tu le fais également sur ton blog.

Xav. 23/01/2008 21:39

échanger leurs élus ?en effet c'est bien mais pour le moment ça ne va que dans un sens;-)

Le Petit Grognard 23/01/2008 21:09

A Franck : Mme Husson Barnier (qui est présidente de l'UDF pas du MoDem car le MoDem n'a pas fait d'élection locale de bureau ici) a été suspendue en attente d'une exclusion. http://jeunemodem31.hautetfort.com/archive/2008/01/23/le-debat-lgbt-sur-toulouse-par-javeldose.htmlJ'ai beaucoup de chose à dire sur elle mais je ne le ferai pas. La presse fait déjà un tel tapage. Je le dis maintenant : bravo à ce blog de laisser les commentaires libres. C'est bien que les gens puissent échanger.