Douste blazy: je ne serais pas sur la liste de cohen

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

C’est dans ces termes que Philippe Douste Blazy a terminé son intervention lors de la soirée de vœux de l’agglomération du Grand Toulouse.

Cette soirée de vœux, réunissant tous les acteurs importants de la ville de Toulouse, du département et de la région, était placée sous le signe de l’ambition pour l’agglomération. La présentation des deux très grands projets que sont la cancéropole et Aerospace campus, fut un succès. Le consensus était au rendez vous et l’intégralité de cette très belle présentation nous fait quelques temps oublier que nous étions en campagne électorale. Bien sur tous les élus de tous bords étaient invités, Pierre COHEN dans la salle et Jean Luc MOUDENC sur la tribune en tant que vice président de la communauté de communes.

Ces réalisation futures sont importantes, ambitieuses et certainement l’avenir de notre région. Il a aussi été question du grand projet des Nanotechnologies, le président de la république, sur la demande de Philippe Douste  Blazy a nommé un toulousains dans le groupe des trois responsables Français de ce projet futuriste.

Après les présentations par les spécialistes, vinrent les conclusions faites par les élus. Le président du conseil général, comme par hasard était excusé. Le président de la région, Martin MALVY nous a crédités d’un intervention certainement très intéressante, très polémique aussi. Le parti socialiste ne peut pas s’empêcher, même quand nous sommes dans une soirée au cours de laquelle tout le monde s’était entendu pour parler d’une seule voix sur ces grands projets, de faire des intervention politiques politiciennes. Monsieur MALVY a profité de cette tribune pour interpeller les élus et les sensibiliser sur le rôle de la région et son manque de moyens pour servir d’aussi grands projets. Il a voulu faire entendre que les régions Françaises devaient être aussi indépendantes et aussi puissantes que les Landers Allemands ou bien le pays Basque qu’il a pris en exemple avec la Bavière. Et là, surprise, il affirmé haut et fort que le réforme de l’état était une réforme fondamentale et urgente. Personne n’a su alors si ce Fabiusien déclaré faisait allusion à Jacques Allati et son rapport proposant la suppression des départements. Il faudra lui demander car cette posture est pour le moins surprenante de sa part. Comme nous le voyons, le parti socialiste a toujours plusieurs positions de principe en réserve et se sert de celle qui arrange le mieux à l’instant.

Pour terminer Philippe Douste Blazy a fait un conclusion brillante, enthousiaste et convaincante, il a démontré que son obsession à la tête de la ville et de la communauté avait été de faire de Toulouse une grande capitale Européenne. Il a montré que sans ses charges de ministre il n’aurait pas eu la possibilité de faire tant pour Toulouse, en un mot il s’et positionné comme le Maire élu lors des dernières élections et comme le moteur de tous ces projets. Il a conclu sur une note mi humour mi acide, en se posant lui-même les question que disait-il les journalistes ne lui posent pas, il a répondu à la question « quel est votre avenir à Toulouse » en disant « Une chose est certaine, je ne serais pas sur la liste de Pierre COHEN que je salue, car elle est déjà publiée » il a ensuite enfoncé le clou en disant «  Je n’aurais pas non plus été sur celle de Martin MALVY s’il s’était présenté » puis se tournant vers Jean Luc MOUDENC il a éclaté de rire en disant » je suis bête de me poser de telles questions piège ».

La salle a applaudi et les vœux se sont conclus là-dessus. J’ajoute que je n’aurais pas voulu être à la place de Jean Luc MOUDENC dont la liste n’est pas encore publiée, alors que tous remarquaient l’absence de Dominique BAUDIS pourtant soi disant très impliqué dans la ville et l’agglomération au point de vouloir en être sénateur.

Patrick Crasnier
http://www.jazzpote.net/

Publié dans Toulouse 2008

Commenter cet article

Le Petit Grognard 20/01/2008 21:35

Qu'un homme, parti pour l'UMP lors de sa création, en bave ne me déplait pas... D'un autre côté, je l'aime bien, depuis que tout lui tombe dessus : je voulais qu'il souffre, mais pas trop. Ca doit venir de mon côté "mou du centre".  ;-)

plombard 19/01/2008 22:02

????? que vient faire Philippe Douste Blazy ici ?????????  je comprends pas trop... Il est pas mort ????

Gilbert Laval 19/01/2008 18:33

Je partage les propos de Gold31.

Gouverneur 19/01/2008 18:31

C'est bourré de fautes d'orthographe... ça la fout mal les gars... Heureusement que ce n'est que pour le Douste-Blazy...

gold31 19/01/2008 09:57

Ah, mon cher Patrick, toujours aussi fidèle à votre ami Douste Blazy. Humoristique Douste ?  Si vous voulez. Pour moi vous le savez il est le fossoyeur patenté de l'UMP31, dont il est encore et toujours le Président, malgré la nomination d'un Christian Raynal prometteur de renouveau au parti ( enfin ! ).  Mais quand cela se fera t-il ? Nous aurions dû le faire avant les législatives...nous attendrons aussi l'après municipales...que de gâchis et de temps perdu.J'espère que cette fois au moins , il se sera agi des adieux définitifs de Douste sur la scène politique toulousaine. J'ai cru que cela avait déjà été le cas à St Jean pour la fête de l'UMP l'an dernier...il n'en a rien été.Qu'on le nomme donc attaché culturel sur l'île de Pâques...ministre si vous voulez Patrick,  il pourra figurer en bonne place parmi les status "Moaris" de cette île figées dans le temps comme lui le fut pour notre ville hélas.Amitiés Gold31