Municipales 2008 Toulouse : La liste de Pierre Cohen en quelques chiffres.

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

La liste quasi complète de Pierre Cohen pour les élections municipales de mars prochain a été rendue publique hier jeudi 10 janvier. Quelques orientations fortes s’en dégagent.

Si l’on prend en compte les personnalités éligibles, c'est-à-dire les 52 premiers noms de la liste, on s’aperçoit que :
 

20 personnes sur 52 soit un peu plus d’une personne sur 3 travaille dans le privé.

Ils sont en fait 46 actifs une fois retranchés les retraités, l’étudiant, les personnes en recherche d’emploi. 26 colistiers sont donc salariés de l’Etat, des collectivités locales ou exercent déjà un mandat d’élu à temps plein. Etant donné le flou (délibéré ?) des libellés des activités professionnelles, je ne puis garantir l’exactitude au chiffre près.

Petite remarque au passage, les emplois du public ou dérivés atteignent 20% de la population active en France (contre 10% en Espagne). Sur la liste de Pierre Cohen, ils dépassent les 50% des colistiers.

Concentrons nous maintenant sur la représentativité des partis politiques :

Tout d’abord, il y a officiellement 4 personnalités de la société civile sur 52 éligibles. Notons que Jean-Pierre Havrin, retraité, fait partie de ces 4 personnalités alors qu’il est notoirement proche de Jean-Pierre Chevènement et du MDC. Officiellement ce sont donc 92% des éligibles qui se présentent sous une étiquette politique (94% officieusement). Rappelons au passage que les adhérents aux partis politiques représentent environ 1% de la population française.

Parmi eux, le plus haut placé est Daniel Benyahia, membre du comité directeur du MEDEF 31 et vice-président de la Chambre de Commerce et d’Industrie.

Sur les 48 personnalités restantes, le PS se taille la part du lion avec 28 personnalités (à une près, y’en a tellement …). Restent une vingtaine de places que se partagent d’abord les Verts puis le PCF, les radicaux de gauche, le MRC. Si Pierre Cohen gagne les élections il y aura 8 conseillers municipaux Verts et 7 conseillers municipaux communistes dont probablement un ou deux maires-adjoints pour chacun.

Pour information, Avec 7 conseilleurs municipaux, le PCF aurait plus de 10% des élus, ce qui est un bon chiffre confronté aux 1,93% réalisé par Marie-George Buffet aux dernières élections nationales ; même verdict pour les Verts.

En conclusion, une liste qui fait donc la part belle aux partis politiques et à la fonction publique. Pas d’ouverture pour Pierre Cohen mais la volonté de gouverner avec la plus grande partie possible de la gauche, volonté qu’il a très bien traduite dans les faits en donnant de nombreuses places aux Verts, au PCF, au MRC et au MRG. Nous regretterons bien sur que la société civile ne « pèse » que 4 places éligibles dont une pour un retraité encarté mais Mr Cohen nous avait dès le début averti qu’il ferait une liste très politisée. Une liste de conviction donc pour un homme de conviction.

Xavier Spanghero

Voici la liste : 
1. Pierre Cohen, 57 ans, (PS), député de la troisième circonscription ;
2. Nicole Belloubet, 52 ans, (PS), professeur à l’Institut d’études politiques de Toulouse ;
3. Daniel Benyahia, 62 ans, (Soc. Civ.), commerçant ;
4. Elisabeth Belaubre, 52 ans, (Verts), enseignante ;
5. Pierre Lacaze, 42 ans, (PCF), infirmier ;
6. Cécile Ramos, 33 ans, (PRG), assistante de direction ;
7. Jean-Michel Fabre, 47 ans (PS), vétérinaire, conseiller général, président de l’OPDHLM 31 ;
8. Claude Touchefeu, 48 ans, (PS), institutrice, conseillère municipale et générale ;
9. Jean-Charles Valadier, 47 ans, (Verts), ingénieur ;
10. Martine Croquette, 55 ans, (PCF), chargée de mission au Conseil régional ;
11. Joël Carreiras, 47 ans, (PS), ingénieur, conseiller régional ;
12. Gisèle Verniol, 54 ans, (PS), professeur des écoles ;
13. Alexandre Marciel, 34 ans, (PRG), collaborateur de cabinet ;
14. Nicole Dedebat, 56 ans, (Verts), chargée de mission au Conseil général ;
15. Jean-Marc Barès, 26 ans, (PCF), agent de bibliothèque universitaire ;
16. Régine Lange, 44 ans, (PS), chef d’entreprise ;
17. François Briançon, 42 ans, (PS), chef d’entreprise ;
18. Anne Crayssac, 49 ans, (PS), professeur des écoles ;
19. Jean-Jacques Mirassou, 55 ans, (PS), dentiste ;
20. Saliha Mimar, 48 ans, (PS), ingénieur ;
21. Kader Arif, 48 ans, (PS), député européen ;
22. Monique Durrieu, 49 ans, (PCF), kinésithérapeute ;
23. Régis Godec, 34 ans, (Verts), bibliothécaire ;
24. Catherine Guien, 57 ans, (PS), chef de service à la CCIT ;
25. Jean-Pierre Havrin, 60 ans, (Soc. Civ.), retraité ;
26. Maryse Jardin-Ladam, 55 ans, (PRG), réflexologue ;
27. Thierry Cotelle, 42 ans, (MRC), directeur de PME ;
28. Erwane Monthubert, 39 ans, (PS), enseignante ;
29. Etienne Morin, 60 ans, (PS), enseignant ;
30. Danielle Charles, 55 ans, (Verts), animatrice socio-culturelle ;
31. Bernard Marquié, 59 ans, (PCF), retraité ;
32. Zohra Zina-Raggoua, 42 ans, (PS), conseillère insertion ;
33. Jean-Paul Makengo-Ma-Kimboko, 32 ans, (PS), fonctionnaire ;
34. Sonia Ruiz, 57 ans, (PS), guide du Patrimoine ;
35. Antoine Maurice, 26 ans, (Verts), sans emploi ;
36. Mama Hammoud, 54 ans, (Soc. Civ.), commerçante ;
37. Nicolas Tissot, 31 ans, (PS), cadre ;
38. Dominique Py, 57 ans, (PS), directrice du developpement ;
39. Stéphane Carassou, 40 ans (PS), chargé de mission ;
40. Madeleine Dupuis, 72 ans, (PS), retraitée ;
41. Jean-Paul Pla, 50 ans, (PCF), éducateur ;
42. Isabelle Hardy, 39 ans, (Soc. Civ.), responsable de communication,
43. Bruno Amiel, 45 ans, (PRG), contrôleur logistique ;
44. Michèle Bleuse, 46 ans, (Verts), cadre bancaire ;
45. Jean-Christophe Sellin, 45 ans, (PS), enseignant ;
46. Vincentella de Comarmond, 45 ans, (PS), chargée de mission ;
47. Romain Cujives, 23 ans (PS), étudiant ;
48. Olga Gonzales-Tricheux, 60 ans (MRC), professeur ;
49. Philippe Goirand, 41 ans, (Verts), formateur ;
50. Christine Courade, 47 ans, (PS), DRH ;
51. Henri Matéos, 51 ans, (PS), chargé de mission ;
52. Chloé Rigail, 30 ans, (PCF), sans emploi ;
53. Michel Pech, 59 ans, (PS), journaliste ;
54. Martine Martinel, 54 ans (PS), enseignante, députée ;
55. Jean-Louis Castéra, 57 ans (PCF), chargé de mission ;
56. Chloé Navaro, 23 ans, (Verts), étudiante ;
57. Hugues Bernard, 38 ans, (PS), travailleur social ;
58. (place réservée),
59. René Lloret, 57 ans, (PCF), retraité ;
60. Sandrine Higué, 43 ans, (PS), cadre commercial ;
61. Elisée Brugarolas, 58 ans, (Verts), ingénieur ;
62. (place réservée),
63. Azedinne Lakhdar-Chaouch, 33 ans (PS), ingénieur ;
64. Monique Mirouse, 59 ans, (PS), agent territorial ;
65. Hervé Sanonnetto, 52 ans (PS), responsable artistique,
66. Claudie Fontes, 59 ans (PCF), retraitée ;
67. Magyd Cherfi, (Soc. Civ.), 45 ans, chanteur ;
68. Catherine Lemorton, 46 ans (PS), pharmacienne, députée ;
69. Gérard Onesta, 47 ans, (Verts), architecte, député européen.

Publié dans Toulouse 2008

Commenter cet article

Gold31 31/01/2008 19:46

La sagesse parlera dans les urnes, et la sagesse, c'est le centre d'ouverture de Moudenc..On voit bien dans quels excès et égarements la liste de Cohen conduit déjà ses aparatchiks de la nomenklatura communiste !Il n'y a pas à discutter avec la violence, mais à l'erradiquer.

Mata Hari 21/01/2008 15:33

Le fait que cette personne se retrouve en photo dans la dépèche avec la description de ses méfaits est déjà une punition en soi...Je préfère la bataille politique à la bataille juridique. Xav, je te trouve très léger sur ce coup.Fred, pour Doc Gyneco, je crois que quand on dépasse les limites, on a le retour de flamme. Cette personne croyait-elle qu'elle pouvait nous abreuver de ces morales UMPistes tout en crachant sur la gauche, en conservant le respect du public?Même artistiquement, de toutes les manières, il fallait le siffler..  (ceci est une blague, chers amis, ne montez pas sur vos grands chevaux...)

Xav. 21/01/2008 12:45

"Ne crois tu pas que cette personne a dépassé les limites?"Si c'est ce que tu crois, tu peux toujours aller déposer une plainte ...

Fred GUYONNET 21/01/2008 12:11

Comme je viens de te l'ecrire Mata Hari,  je condamne les propos de ce jeune homme. Je repete ici et je demande à tous ceux qui nous lisent de RESPECTER LES COURANTS D'IDEES DIFFERENTS. Nous sommes dans un pays libre alors restons le. JE VEUX QUE NOUS NE REPONDIONS AUX ATTAQUES QUE PAR DES DEBATS D'IDEES, JE NE VEUX PLUS QUE L'ON MALTRAITE UN OU UNE ADVERSAIRE SUR CE BLOG ET DANS LA RUE, aprés tout nous sommes sur la même galére, ce qui nous differentie c'est que l'un veut rejoindre la terre par la gauche et l'autre par la droite. Merci pour ton temoignage.

Fred 21/01/2008 12:05

Mata Hari, les propos qui ont été tenu à ton égart son inacceptable, comme il est inacceptable qu'un artiste soit sifflé parcequ'il a des options d'idées differentes.  Je condamne ce que tu appelles notre "camarade" qui ne l'est certainement pas et le publique suisse. Tu ne peux pas dire que siffler durant une representation peut etre considéré comme un  droit de grève et de manifestation est un droit constitutionnel et inaliénable. Je pousse un peu mais alors lorsque dans un match de foot la marseillaise est sifflé, ou lorsque pour certains clubs un "black" touche le ballon il est sifflé parcequ'il est noir, pour toi c'est un droit de manifestation qui est acceptable ??Il y a des moment pour faire de la politique et des moments pour l'arts et le sports. Il ne faut pas faire d'amalgame. respectons nos artistes qu'il soit de gauche de droite d'extreme gauche d'extreme droite centriste, ecologiste, ou arnarchiste tout ceci est leur problemes si ils ont du talent. Je n'irais jamais siffler quelqu'un (même si tu m'y donnes le "droit") il y a une autre chose qui s'appelle et que l'on oublit trop souvent dans ce bas monde "le respect".