Les municipales de Toulouse 2008

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

Le député PS Pierre Cohen a recueilli 47,57 % des voix des adhérents contre 28,70 % pour son principal adversaire, le conseiller général Jean-Michel Fabre, qui s'est désisté en sa faveur. Ce dernier a "demandé à tous les camarades de venir voter [jeudi] pour Pierre Cohen", seul candidat à se présenter au second tour.

Les socialistes toulousains souhaitent ainsi se lancer tôt dans la campagne. Lors des législatives de juin, le PS s'est emparé des huit sièges du département, confortant les résultats obtenus par Ségolène Royal (54,46 %) à la présidentielle. Malgré ces bons scores, le président de la région Midi-Pyrénées, Martin Malvy, n'a pas souhaité être candidat, alors qu'il était considéré comme favori par de nombreux militants.

Pierre Cohen, maire de Ramonville, commune de l'agglomération toulousaine, fera face au maire UMP de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, qui sera candidat à sa propre succession. Mais le premier magistrat de la ville part affaibli dans cette course à la mairie : en juin, il a été battu par la socialiste Catherine Lemorton dans la première circonscription, traditionnellement acquise à la droite.

En ce qui concerne le PRG, Jean-Michel Baylet, président du parti, a rencontré mercredi le premier secrétaire du PS, François Hollande. Selon M. Le Roux (secrétaire national chargé des élections au PS), les discussions ont porté surtout sur la région Midi-Pyrénées, notamment Toulouse, Montauban et Cahors, où le PS veut "partir en accord avec le PRG".

Les élections municipales à Toulouse seront très serrées : c'est ce que confirme un sondage confidentiel commandé à TNS Sofres par le Parti socialiste de Haute-Garonne dont « La Dépêche » a pu se procurer de larges extraits. L'enquête de la Sofres porte sur un échantillon d'un millier de personnes ; elle a été réalisée à Toulouse du 7 au 14 septembre dernier, une semaine avant que le président du conseil régional Midi-Pyrénées, Martin Malvy, annonce, dans un entretien exclusif à « La Dépêche du Midi » (lire l'édition du 21 septembre dernier), qu'il ne serait pas candidat à la mairie de Toulouse. Pourtant, si l'on en croit la Sofres, Martin Malvy, à la tête d'une liste d'union de la gauche, l'aurait emporté dans un duel face à Jean-Luc Moudenc. En revanche, l'actuel maire de Toulouse, que la majorité municipale a désigné en juin dernier comme le leader de la droite aux élections municipales, battrait le député-maire PS de Ramonville, Pierre Cohen, qui part favori dans la course à l'investiture pour la tête de liste socialiste.

MALVY 51% MOUDENC 49%
COHEN 48% MOUDENC 52%

Commenter cet article

Philippe 30/01/2008 17:17

En réponse à votre article. J'ai vu un site concernant une liste de campagne à Saint-Pierre de Lages : http://joeltricard2008.free.fr.À bientôt

fred 09/11/2007 22:06

Et bien Mrs, Bastiani a jeté l'éponge et ne se présentera pas à Auterive. Il est vrai qu'après plusieurs piquettes électorales, il n'en mène pas large.

Jean-loup LEFRANCOIS 20/10/2007 20:48

Pour revenir au sondage de l'Apré sur les municipales, je suis surpris par le résultat, non pas par la première place de Dominique Baudis qui est toujours présent dans nos coeurs mais qui ne semble pas vouloir y aller, mais la deuxième place de Rachida Dati, dont je ne connaissais pas les attaches toulousaines § C'est vrai que c'est une personnalité, peut être trop forte pour les "rondeurs" locales (qu'est ce que je suis gentil quand je dis cela !), et en troisième le maire sortant (qui n'est plus UMP entre parenthèses, mais centriste !!) qui n'a pas démérité et qui semble avoir la chance de ne pas avoir de "pointure" face à lui !

Delaire Jacques-Daniel 16/10/2007 11:46

TOURNEFEUILLE : Urgent, Appel à Canditature face à Claude Raynal maire socialiste sortant !L'UMP à ce jour n'a rien à proposer et nous n'avons personne de solide si Yves Delrieu de la liste "Tournefeuille c'est vous",ne se représente pas !                                     SOS !Merci de prendre contact avec l'APRé qui transmettra !

Delaire Jacques-Daniel 16/10/2007 11:18

Le drame de ce département c'est que La Dépèche du Midi a le quasi monopole de l'information ou de la désinformation ! Elle imprime ce qu'elle veut et les lecteurs (électeurs) n'ont que cela pour s'informer !Pourtant il existe une petite presse locale de libre expression, qui mériterait d'être aider pour arriver à concurencer La Dépèche !Nous avons ce que nous méritons, car personne dans nos élites a levé un jour le petit doigt pour que cela change !