Améliorer la scolarisation des enfants handicapés et leur accompagnement hors temps scolaire

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

Améliorer la scolarisation des enfants handicapés et leur accompagnement hors temps scolaire

Les enfants handicapés sont insuffisamment pris en compte dans les établissements scolaires de notre pays. Les infrastructures manquent, qui permettraient une réelle égalité des chances pour ces élèves. Nicolas Sarkozy s’est engagé pendant la campagne à rendre opposable le droit à la scolarisation pour les enfants handicapés dans l’établissement le plus proche de leur domicile, consacré par la loi du 11 février 2005. Il est crucial de permettre aux enfants handicapés d’accéder à la solution de scolarisation la plus adaptée à leurs besoins, indispensable à leur insertion professionnelle future.

Dans ce cadre, Xavier Darcos, ministre de l’Education nationale et Xavier Bertrand, ministre du Travail, des relations sociales et de la solidarité, et Valérie Létard, secrétaire d’Etat en charge de la Solidarité, ont présenté le 23 août devant les membres du comité d’entente des associations représentatives des personnes handicapées et des parents d’enfants handicapés un ensemble de nouvelles mesures en faveur de la scolarisation des enfants handicapés et de leur accompagnement au-delà du temps scolaire.

Ces nouvelles mesures octroient des moyens humains supplémentaires.

2 700 postes supplémentaires d’auxiliaires de vie scolaire sont créés dès la rentrée 2007 au sein de l’Education nationale. Vient s'y ajouter la création de 200 unités pédagogiques d’intégration supplémentaires, portant ainsi leur nombre à 1.219. L’objectif est l’ouverture de 2000 UPI à l’horizon 2010, ce qui permettra la couverture de tout le territoire par des structures collective spécialement adaptées à la scolarisation des enfants handicapés. Enfin, 1.250 places supplémentaires de services d’éducation spéciale et de soins à domicile vont être créées pour 2007 afin de renforcer l’accompagnement des enfants à domicile pour leur permettre de développer ensuite leur autonomie en milieu ordinaire.

La formation des personnels AVS est très sensiblement améliorée.

En lien avec les associations spécialisées, un groupe de travail est mis en place dès septembre 2007 pour définir le contenu et les modalités de la formation des auxiliaires de vie scolaire. Dans le cadre du Plan « métiers du médico-social » qui sera présenté avant la fin de 2007, en lien avec les acteurs régionaux et les partenaires associatifs, le Gouvernement présentera des mesures spécifiques pour la formation et la qualification professionnelle de l’ensemble des métiers du handicap.

Les familles seront désormais mieux informées.

La première étape de la mise en place d’un droit opposable à la scolarisation des enfants handicapés est l’information des familles. Le ministère de l’Education nationale a ouvert depuis le 27 août une plateforme téléphonique (numéro AZUR : 0810.55.55.00). Elle a pour but d’assister les familles d'enfants handicapés qui n’auraient pas trouvé une réponse au niveau local et de rechercher avec elles des solutions appropriées à leur situation.

Commenter cet article

patrick CRASNIER 15/09/2007 10:25

TRès bonne action de notre gouvernement, qui honore ceux qui ont pris ces mesures. les handicapés avaient bien besoin d'un peu plus de considération dans notre société. Mais par contre il ne faut pas oublier la discrimination dont ils sont victimes une fois leurs études terminées.Le monde du travail ne joue pas le jeu pour ces handicapés qui cherchent à s'intégrer dans la vie professionnelle, les règles du jeu ne sont pas appliquées et je pense que dans la continuité des cette belle action pour la scolarisation, il faudrait continuer après. par exemple que l'administration et les collectivités territoriales respectent la loi avec un quota minimum de 6% d'handicapés dans les effectifs, que ces administration respectent un peu plus ceux qui ont réussi à entrer dans leurs services (par exemple que leurs parkings ne soient pas occupés par les salariés ou cadres valides, que des toilettes soient aménagées, que les postes de travail soient mis en conformité) Tout ce que le privé est obligé de faire quand il recrute un handicapé.Bravo et continuons.