LES TONTONS FLINGUEURS

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

LES TONTONS FLINGUEURS

La rentrée sera chaude péroraient la gauche et les syndicats au printemps dernier. L'été ayant été froid, on comprend mieux que les choses tournent à l'orage dès les derniers jours d'août, pas pour le gouvernement mais au sein même du parti socialiste.

Résumons le week end qui vient de se terminer et qui fût, tant au niveau du temps qu'au niveau des relations au sein du P.S, chaud.

Tout avait commencé avec la sortie du magazine "Closer"  vendredi dernier montrant François Hollande et sa nouvelle compagne, journaliste comme il se doit, en une. Réaction outrée de celui ci qui saisit la justice en référé pour la sacro sainte " atteinte à la vie privée " et demande la saisie du journal.  Ca commençait fort dès vendredi.

Samedi, rentrée de Ségolène Royal dans son fief de Melle. Toujours pas l'esquisse d'une autocritique, bien entendu, mais déja l'annonce du futur coup d'état du 13 fructidor an 216  ( vendredi 31 août 2007) qui aura lieu à La Rochelle lors de l'université d'été du parti socialiste. En cas d'échec du putsch, il ne lui restera plus qu'à s'éxiler à l'ile de Ré où Lionel Jospin lui offrira l'asile politique. L'ile de Ré est parfaite pour sa proximité , quant à l'ile d'Elbe et à Saint Helène, elle ne pourra y prétendre qui si son putsch fonctionne. Rappelons que ces deux iles ont accueilli un autre putschiste qui avait attendu, lui, l'automne puisqu'il avait choisi le 18 brumaire an 8!!!

Dimanche, Fête de la rose à Frangy en Bresse, fief de Arnaud Montebourg, qui reçoit plusieurs quadras du P.S issus des différents courants. Manuel Valls, Aurelie Filipetti (verte parisienne ayant viré au rose parachutée dans la Moselle, ce qui prouve que les rénovateurs veulent vraiment rompre avec les méthodes du passé)et Gaëtan Gorse représentaient les "royalistes", Sandrine Mazetier les "strauss kahniens" et Philippe Martin les "fabiusiens". Tous d'accord pour dire qu'il faut rénover le parti en faisant abstraction des courants....courants que chacun d'entre eux représentait à cette occasion, cherchez l'erreur....

Dimanche toujours, Marie Noelle Lienemann annonce dans le journal du dimanche la sortie de son livre baptisée "Au revoir Royal" - vous avez bien lu- et déclare que, lors de la présidentielle, celle ci a "eu faux sur toute la ligne". On se souvient du livre de Marie Noëlle Lienemann "Ma part d'inventaire" dans lequel,  après le 21 avril 2002, elle qualifiait Lionel Jospin de "léger". Dommage pour les socialistes qu'elle ne se rende compte qu'après les éléctions de l'incompétence des candidats présentés par son parti selon ses propres dires....

On comprend mieux le désarroi de Michel Rocard qui déclarait ce week end que "le PS n'est plus pour un paquet d'années en situation de gouverner", preuve qu'il y a au moins une personnalité clairvoyante sur au moins un sujet au parti socialiste.

Entre le putsch annoncé de Ségolène, le coup de gueule prévisible des quadras et le retour au gosplan de la gauche socialiste, à la Rochelle l'université d'été du PS risque d'être le remake des tontons flingueurs.

 Philippe DAVID
http://vudedroite.over-blog.com/

Et n'oubliez de repondre a notre sondage sur:
http://www.pouroucontre.com/cgi-file/vote.cgi?num=61812

Commenter cet article