Ouragan Dean : « bananes , canne à sucre ...et indépendantistes » éradiqués des Antilles

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

COMMUNIQUE DE GOLD 31 :

Après le passage de l'Ouragan Dean au dessus de la Martinique et de la Guadeloupe , " la lutte des indépendantistes aux Antilles est momentanément interrompue " (...jusqu'au versement de l'intégralité des indemnités qu'effectuera l'Etat Français au motif de catastrophe naturelle.)

 

Ouraganvis

95% des habitants sont privés d'électricité. Trois des hôpitaux de Martinique sont sans toiture, deux centres de secours de sapeurs-pompiers sont inondés .De nombreux arbres et toitures ont été arrachés par la violence des vents .

Enfin, l'île se trouve privée de certaines de ses ressources les plus importantes. Selon le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer Christian Estrosi, "près de 100%" de la production de bananes et "près de 7O%" de la production de canne à sucre de Martinique ont été détruits par le passage du cyclone .

15 000 personnes travaillant dans ces plantations se retrouvent par ailleurs au chômage


Une belle occasion pour nos indépendantistes Antillais , de montrer à la population sinistrée de quoi ils sont capables .
C'est en effet le moment où jamais , quitte à demander conseil à madame Royal , leur égérie .

Mais assez bizarrement , « lesdits  indépendantistes  » semblent avoir subitement disparu, en même temps que la banane !  On ne signalait pourtant qu'une seule victime...bizarre bizarre !


http://jeff123.typepad.fr/royalmensonge/

Commenter cet article

Delaire Jacques-Daniel 22/08/2007 12:31

Un indépendantiste c'est fort dans une opposion quand il a le cul doré par le système: c'est à dire la France ! Regardons ceux des Comores qui ont voulus l'indépendance...ils sont dans le caca les les comoriens...C'est terrible ce qui arrive aux Antilles Françaises, la république fera son devoir, les indépendantistes ramènerons leur caquet après avoir touché la manne et bis répétita jusqu'à la prochaine...Au fait, si on leur balançais des peaux de bananes à ces factieux...