Vérités sur O. Besancenot

Publié le par A.P.ré. (Frédéric Guyonnet)

Vérités sur Besancenot

Où Besancenot travaille-t-il réellement ?

A cette question, le candidat Besancenot parle de salaire de moins de 1200 euros à La Poste… Bienheureux les croyants… La réalité est un peu différente.
Besancenot n’étant à La Poste de Neuilly-sur-Seine que pour les photographes, c’est à dire, quasiment jamais, il est surtout rémunéré par le parti. A titre d’exemple, il a touché très régulièrement une indemnité d’assistant parlementaire européen lorsque Alain Krivine était Député européen, dont le montant était très largement supérieur aux 5000 € mensuels.

- Quel est son patrimoine ?

A cette question, O. Besancenot parle avec modestie d’un petit studio dans le 18ème, arrondissement populaire. Le journaliste avisé ira voir sur place… un appartement en réalité de bonne taille et dans le quartier du Sacré Coeur, en plein Montmartre, le quartier le plus cher du 18ème, un des quartiers les plus recherchés des Bobos (Bourgeois bohèmes) parisiens. Bien évidemment, il en est propriétaire. Un salaire à vie de postier n’y suffirait pas…

- Comment expliquer ce black-out sur Besancenot ?

O. Besancenot a épousé Stéphanie Chevrier, une des principales éditrices de Paris, appartenant à la direction de Flammarion. Pour Besancenot, elle a plusieurs avantages : c’est l’un des plus hauts salaires de l’édition (10 000 euros mensuels) mais c’est surtout une habituée des médias. Ancienne compagne du chanteur Yves Simon, elle a construit sa carrière sur les relations presse… Dirigeant une armée d’attachées de presse, elle a certains moyens de pression et de rétribution, ce qui incite sans doute les journalistes à plus de modération dans les attaques.

(source : http://fr.novopress.info/index.php?paged=6)

Novopress.info, 2006g_fck
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Delaire Jacques-Daniel 12/06/2007 11:42

Mince alors, je le trouvais sympathique ce petit facteur sur son petit vélo jaune, faisant sa tournée par tous les temps, pour si peu d'argent., et habitant dans une vilaine cité de banlieu comme Arlette !